Traduire la page - Translate this page

Accusé par un journal de la place d’avoir vendu le port de pêche de Boulbinet pour s’acheter une villa au Canada, le Ministre de la Pêche, de l’Aquaculture et de l’Economie Maritime (MPAEM), André Loua, pour donner sa version des faits dans cette affaire.

Pour le chef du département de la pêche, cette information diffusée en février dernier par un hebdomadaire de la place est de la pure diffamation.

Il laisse entendre que le port de pêche de Boulbinet n’a jamais fait l’objet d’une vente, mais au contraire, il fait l’objet d’entretien et de rénovation permettre aux pécheurs et aux mareyeuses de faire une bonne exploitation des produits maritimes.

« Comme nous sommes en train de mettre de l’ordre dans la maison, il y a des gens qui trouvent du plaisir à diffamer. J’ai travaillé pour le Gouvernement fédéral du Canada pendant 17 ans. J’ai ma propre propriété au Canada, où se trouve ma famille depuis 2005. C’est officiel, tous les guinéens qui vivent au Canada le savent. On dit que j’ai vendu le port de pêche de Boulbinet pour m’acheter une villa au Canada, c’est simplement un mensonge, c’est pour me dénigrer et me salir », affirme-t-il.

Il dit avoir demandé au journaliste et au Directeur de Publication du journal dans lequel ces accusations sur sa personne sont publiées d’apporter les preuves, mais jusqu’aujourd’hui, ce n’est pas le cas.

« Il (le journaliste, Ndlr) n’a plus accepté de me rappeler, et je leur ai demandé qu’on me présente des excuses. C’est une diffamation pire et simple. Comment on peut vendre un patrimoine comme le port de pêche de Boulbinet, pour tout simplement s’acheter une petite maison au Canada », s’interroge le ministre de la pêche.

André Loua lui parle de désinformation de la part du journal qu’il accuse d’ailleurs de calomnie.

Jacob Guilavogui

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*