ACTION MINES GUINEE plaide en faveur du respect des droits des communautés riveraines des zones minières

Traduire la page - Translate this page

ACTION MINES GUINEE plaide en faveur du respect des droits des communautés riveraines des zones minières

Dans le but de capitaliser de meilleures pratiques en faveur du respect des droits des communautés riveraines des zones d’exploitation minière, l’ONG AMINES ( Action Mines Guinée )a élaboré un document intitulé ‘’Document de Plaidoyer en Faveur du Respect des Droits des Communautés Riveraines des Zones Minières en République de Guinée’’.

Ce document de 11 pages qui a été présenté ce jeudi 3 novembre 2016 permettra de partager les fruits d’un partenariat entre Actions Mines- Guinée et Open Society Initiative for West-Africa (OSIWA), dans le cadre du projet intitulé la voix des communautés riveraines des zones minières.

Selon Amadou Bah, président d’Action Mines Guinée, ce projet a ciblé les préfectures de Boké, Kindia, Forécariah, Siguiri, Dinguiraye, Kérouané et Beyla, ce en fonction des quatre types de minerais en exploitations en Guinée.

« Le secteur minier guinéen est un secteur porteur de croissance soutenant une grande part de notre budget. Selon le rapport ITIE Guinée, ce secteur a contribué à plus de 220milliars de Francs-guinéens en 2013. Ceci représente 28% du PIB et 80% des recettes d’exportation pour la Guinée.  Ce soutien ne peut être possible sans un climat de confiance entre les parties prenantes à savoir l’Etat, les sociétés minières et les communautés. Cette dernière composante qui supporte les effets des activités minières ne doit pas être marginalisée.

 C’est pourquoi nous avons fait un diagnostic des difficultés que rencontrent les communautés des zones minières de Guinée. Je vous avoue que la réalité sur le terrain est peu reluisante. Ces réalités qui traduisent les préoccupations des communautés ainsi que des recommandations prenant en compte tous les aspects liés à l’exploitation en vue d’une meilleure gouvernance du secteur. Nous exhortons toutes les parties prenantes à s’approprier du contenu des documents élaborés à cet effet » a exhorté le président de cette ONG.

Abdoul Rahmane Diallo, Responsable des programmes à OSIWA a soutenu que son organisme est fier d’accompagner l’ONG Actions Mines Guinée qui joue sa partition pour le renforcement de la transparence et de la  redevabilité dans les industries extractives et qui participe activement au débat sur le secteur minier en Guinée.

Pour la députée Hadja Aissata Daffé, ce plaidoyer vient à point nommé puisque la commission parlementaire des mines à l’Assemblée Nationale se fera le devoir d’être un appui particulier afin que ce document soit réellement divulgué et bien exploité par les différents représentants du peuple.

‘’ C’est le lieu de remercier et de féliciter cette ONG qui ne cesse de se déployer pour rencontrer les populations qui travaillent dans les zones minières pour y recueillir leurs sentiments, pour que dorénavant les populations riveraines puissent profiter des revenues qui leurs sont octroyées‘’ s’est réjouie la députée de l’Union des Forces Républicaines.

De son côté Mamadou Diaby secrétaire permanent de l’ITIE Guinée, a indiqué que la Guinée étant un pays minier par excellence, l’exploitation minière devrait permettre un développement de l’économie nationale et celui d’amélioration des conditions de vie des populations.

« C’est pour cela que nous saluons l’action de l’ONG Action Mines sur le terrain pour pouvoir proposer des solutions en faveur de ces communautés riveraines » a salué le secrétaire exécutif de l’ITIE-Guinée.

Cette cérémonie a pris fin par des projections de quatre (4) films documentaires sur l’or, le diamant, la bauxite et le fer qui démontrent les conditions de vie des populations qui cohabitent les sites miniers.

Karim Camara pour guineeline.com

 

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*