Afrique du Sud : les violences continuent

Traduire la page - Translate this page

Afrique du Sud : les violences continuent

Dans la nuit de jeudi à vendredi, dans les quartiers est de Johannesbourg, des magasins tenus par des étrangers ont à nouveau été attaqués et pillés.

Le pays connait depuis plusieurs semaines une nouvelle vague de violences xénophobes, qui a fait au moins 5 morts.

La police a utilisé des gaz lacrymogènes et des balles à blanc pour disperser les pilleurs tandis qu’environ 200 ressortissants étrangers se sont réfugiés au sein d’un poste de police.

Ces nouvelles attaques ont commencé quelques heures après un grand rassemblement contre la xénophobie à Durban, auquel plusieurs milliers de personnes ont assisté.

Des attaques « choquantes »

Avec un taux de chômage de 24%, de nombreux Sud-Africains sans emploi accusent les étrangers de leur prendre leur travail.

Qedani Mahlangu, le premier ministre par intérim de la province de Gauteng, où se trouve Johannesbourg, a condamné ces violences.

« Aujourd’hui, nous ne pouvons pas dire que l’on veut s’isoler du monde alors même que nous vivons dans un monde de plus en plus globalisé » a-t-elle déclaré à la BBC.

Le président sud-africain Jacob Zuma a également condamné des attaques « choquantes ».

« Ni la frustration ni la colère peuvent justifier les attaques dont les ressortissants étrangers et leurs magasins ont été la cible » a-t-il déclaré jeudi au Parlement.

Selon notre correspondant sur place Milton Nkosi, la police commence aujourd’hui une opération de 24 heures devant mettre fin à ces violences.

En 2008, l’Afrique du Sud avait connu une vague semblable de violences xénophobes, qui avait fait 62 morts.

bbc

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*