Assassinat de Mohamed Diallo : les journalistes guinéens dans la rue pour réclamer justice
KODAK Digital Still Camera

Traduire la page - Translate this page

Assassinat de Mohamed Diallo : les journalistes guinéens dans la rue pour réclamer justice

Les journalistes guinéens étaient dans la rue ce lundi matin pour protester contre l’assassinat du journaliste El hadj Mohamed Diallo, tué par balles vendredi dernier au siège de l’UFDG.

Assoiffés de justice, ces hommes de medias ont battu le pavé pour que justice soit faite sur l’assassinat de Elhadj Mohamed Koula Diallo, reporter à Guinee7.com. Menaces de mort, enlèvement ou assassinat par balles sont entre autres le quotidien des journalistes guinéens depuis quelques années.

Les journalistes ont démarré la marche du point 8 novembre jusqu’au ministère de la justice en passant devant le siège de l’Assemblée nationale, le marché Niger (Kaloum), le commissariat central de Kaloum, la Direction de la police judiciaire, la banque centrale, la présidence et le ministère de la fonction publique.

« Un mort de plus, un mort de trop, nous réclamons justice », sont entre autres des slogans scandés par les hommes des médias lors de la marche encadrée par les forces de maintien d’ordre.

Parmi les manifestants, il y avait, outre les journalistes (de la presse publique et privée), les employeurs des médias, les associations de presse, les correspondants des la presse internationale, le représentant de RSF, le président de la PECUD, la présidente de la HAC, le bureau de presse de la présidence de la République, le syndicat, etc.

On se rappelle, que notre confrère Chérif Diallo, journaliste du groupe Espace TV enlevé il y a près de 7 mois n’a toujours pas fait signe de vie et les enquêtes, ou du moins les semblants d’enquêtes n’ont jamais abouties.

Oury Bah pour guineeline.com

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*