Belgique : le bilan s’alourdit

Traduire la page - Translate this page

Belgique : le bilan s’alourdit

Des démineurs ont fait exploser mardi peu avant 14H00 un objet suspect à l’aéroport international de Bruxelles, après les attentats qui ont fait au moins onze morts sur le site tôt le matin.

Une explosion en provenance de l’aérogare a retenti et de la fumée s’échappait du toit du bâtiment.

Les services de déminage de l’armée vont « procéder à la neutralisation d’un colis suspect à l’aéroport », avait prévenu quelques instants auparavant le centre de crise mis sur pied dans la matinée après les attentats.

Selon la chaîne flamande VTM, qui ne citait pas de source, les autorités soupçonnaient la présence d’une ceinture d’explosifs dans l’aéroport.

Vers 08H00 (07H00 GMT), deux explosions se sont produites dans le hall des départs de l’aéroport international, dont l’une « probablement provoquée par un kamikaze », selon le procureur fédéral belge Frédéric Van Leeuw.

Un autre colis suspect a été neutralisé en début d’après-midi par les démineurs de l’armée non loin d’un des campus de la Vrije Universiteit (VUB, université néerlandophone) à Bruxelles, a rapporté l’agence de presse Belga.

Trois jours de deuil national en Belgique

Le gouvernement belge a décrété mardi un deuil national de trois jours, après les attentats à l’aéroport international et le métro de Bruxelles, qui ont fait au moins 34 morts, selon un dernier bilan.

« C’est un deuil exceptionnel, tous les drapeaux nationaux seront donc en berne sur tous les bâtiments officiels du pays », a indiqué le porte-parole de Charles Michel, Premier ministre belge, Frédéric Cauderlier.

bbc

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*