Centrafrique : un casque bleu rwandais tue quatre de ses compagnons d’armes

Traduire la page - Translate this page

Centrafrique : un casque bleu rwandais tue quatre de ses compagnons d’armes

Un casque bleu rwandais a ouvert le feu samedi au sein de son contingent à Bangui, tuant au moins quatre de ses compagnons d’armes et en blessant huit autres avant d’être lui-même abattu.

Un casque bleu a ouvert le feu samedi 8 août au sein du contingent rwandais de Bangui, tuant au moins quatre de ses compagnons d’armes  et en blessant huit autres, selon un premier bilan officiel des Nations unies.

Anthony Fouchard, le correspondant de France 24 en Centrafrique, précise que les premiers tirs ont été entendus à « 6 heures du matin environ » et que « la fusillade aurait duré trente minutes ». « La situation sur place est encore très floue », ajoute-t-il.

« C’est un soldat rwandais qui a pris son arme et il a tiré sur ses compagnons avant d’être abattu. Il y a eu cinq morts et huit blessés. C’est la première fois que cela arrive à la Minusca », a affirmé à l’AFP une source proche de la mission de l’ONU en Centrafrique.

Les motivations de cet homme sont encore inconnues. « Les investigations ont immédiatement commencé afin d’établir le motif de cette fusillade, a expliqué à Reuters le général Joseph Nzabamwita, porte-parole de l’armée rwandaise. Nous suspectons un acte de terrorisme sans pour autant exclure que la cause soit liée à un désordre mental ».

Avec AFP et Reuters

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*