Condamnée pour avoir tué son mari

Traduire la page - Translate this page

Condamnée pour avoir tué son mari

Au Soudan, un tribunal a condamné à mort une femme de 19 ans pour avoir tué son mari après que celui-ci l’a violé.

Le juge du tribunal d’Omdurman a confirmé la peine de mort après que la famille du mari a refusé toute possibilité d’une compensation financière.

Nourra Hussein a été mariée de force par sa famille alors qu’elle avait 16 ans.

Elle était si malheureuse qu’elle s’est réfugiée chez sa tante.

 

Mais trois ans plus tard, elle a été victime d’une supercherie de sa propre famille qui l’a ramené de force à son mari.

Six jours après son arrivée au domicile conjugal, le mari de Nourra Hussein mobilise ses cousins qui la tenaient pendant qu’il la violait.

Quand il a essayé de faire la même chose le lendemain, elle l’a poignardé à mort.

France : un prêtre inculpé pour « viol »

Elle est ensuite allée se réfugier en famille mais les siens l’ont livrée à la police.

Lors de son procès, le juge a offert à la famille du mari la possibilité de pardonner à Nourra mais ils ont choisi l’exécution.

La toile se mobilise

Le cas de la jeune adolescente a attiré l’attention de l’opinion et suscité une mobilisation sur les médias sociaux où une campagne a été lancée autour du hashtag #JusticeforNoura.

Les avocats de Nourra Hussein demandent une peine moindre de meurtre au deuxième degré.

La sentence pourrait alors passer de la peine de mort à la condamnation à vie.

Par ailleurs, un groupe de défense des droits de l’homme, a annoncé qu’il écrirait également au président soudanais, Omar al-Bashir, pour demander sa clémence.

bbc

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*