Confusion dans les mines en Guinée: un Français poursuivi à Conakry!

Traduire la page - Translate this page

Confusion dans les mines en Guinée: un Français poursuivi à Conakry!

Vous vous croirez avec ‘’la pyramide de Ponzi’’. Seulement cette fois-ci c’est un Français qui se trouve au cœur d’une mine mal famée. Une histoire de relation de travail qui vire vite en scandale minier dans un petit pays de l’Afrique de l’Ouest appelé la Guinée. De quoi s’agit-il au juste ?

Un général de la police Française à la retraite Jean Louis GIRBAL –fin connaisseur de la Guinée pour avoir été le conseiller chargé de la sécurité à l’Ambassade de France en Guinée- entre en affaire à Conakry dans une société dénommée Tifa-Guinée dirigée par le Guinéen Aboubacar Danfakha. Le flic qui a le flair du business introduit son fils Romain Girbal et demande à ce qu’on l’associe en qualité de directeur commercial et co-gérant par délégation de pouvoir de TIFA-Guinée. Mieux, une part de 20% doit aussi lui revenir. Après accord (SVP avec doc. à l’appui), Romain débarque à Conakry et pendant 17 mois il est pris en charge par la société Tifa-Guinée. Donc au service exclusif de la société qui se veut aussi plus visible et concurrente. Le jeune Français sera chargé auprès de la société des affaires extérieures, doit négocier des marchés et enrichir l’agenda de ladite société. Le Français aidé de son associé Thibault Launay, va se créer de solides relations sous le parapluie de la société Tifa-Guinée.

Selon nos informations, le Girbal junior, sentant des euros pleuvoir avec des permis miniers obtenus avec l’aide d’un autre Guinéen pointé ‘’démarcheur’’ contourne Tifa-Guinée. Un jour, Danfakha, fraîchement rentré de la Belgique, ne retrouve plus son Romain sur place qui se serait cassé comme un lièvre. Laissant sur place quelques effets dont une précieuse carte de visite sur laquelle c’est mentionné : « Romain Girbal, co-fondateur de ACC ». Nous sommes en juin 2013.

De recoupement en recoupement, ses anciens alliés se rendent compte que le Français junior n’est autre qu’un  »sénior acrobate qui les a tous roulés dans la farine ». Et son père n’est pas loin de tout ça. Sur le chemin du compte, Adventure Capital Corporation (ACC), Dian-Dian Bauxite Investment SARL puis Alliance Minière Responsable (AMR), partout c’est la main de Romain Girbal que nous n’avons pas encore pu joindre sur son phone. Mais aucune trace de Tifa-Guinée, la société qui l’a fait venir en Guinée. Autre chose, Girbal est devenu subitement très riche (partant du traitement salarial) et lèverait même des fonds à l’étranger pour plusieurs projets en Guinée dans le domaine de la bauxite et de l’or. Et le nom d’un ancien ministre de l’Economie de la République française revient souvent dans les échanges : Arnaud MONTEBOURG. Aujourd’hui, cette société installée à Boké sur 295km2, en Guinée Maritime, attire de nouveaux pigeons et pèse plusieurs millions d’euros. En Guinée, elle serait bien cotée avec l’admission en son sein d’une Guinéenne et pas n’importe laquelle. Cette dernière, selon nos sources, serait bien introduite dans la République au sommet. Et ce lundi, le dossier s’ouvre au Tribunal de Conakry2 avec le passage devant le juge de Girbal pour ‘’abus de biens sociaux et de crédits.’’ Ça promet fort… C’est pourquoi nous y reviendrons !!!

Lu sur mediaguinee

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*