COP23 en Allemagne: ce que récolte déjà la Guinée

Traduire la page - Translate this page

COP23 en Allemagne: ce que récolte déjà la Guinée

La 23e session de la convention cadre des nations unies sur les changements climatiques  s’est ouverte depuis lundi, 6 novembre à Bonn en Allemagne avec comme enjeux analyse de l’accord de Paris, la présentation des projets innovants et structurants qui s’inscrivent dans le cadre de mise en œuvre des engagements des pays et tant d’autres.

Dans cette conférence plusieurs pays se distinguent à travers des communications sur le dérèglement climatique qu’ils traversent. C’est dans ce cadre la délégation guinéenne conduite par sa ministre de l’environnement a tenue une communication ce jeudi sur ce projet énergie renouvelable écologique.

Ce projet sera mis en œuvre en partenariat avec l’ONG Thaïlandaise BE-GREEN GLOBAL, qui évolue dans la lutte contre les changements climatiques. Pour mieux en savoir le contenu de ladite initiative, la ministre Aïssatou Baldé a procédé à sa présentation et sa remise aux hôtes.

Selon ellec’est un projet connu et soutenu par les Nations-Unies. Il s’agira de développer une forme d’énergie renouvelable qui répond à la pénurie  d’énergie. Après 17 ans de recherche, l’ONG, Be Green  a développé un arbre à croissance rapide, de la biomasse pour la production d’énergie. Le  Groupe  Be- Green a présenté  ce projet d’énergie renouvelable, certifié par l’IEXCO à l’assemblée  Générale du Conseil Economique et Social, le 03 Juillet à  Genève.

Avec la plus haute technologie de gestion, l’arbre, Be- Green donne de nos jours  1000 tonnes à l’hectare sur 3 ans. Cet arbre  est considéré comme l’espèce ayant la plus forte  croissance avec une période de culture plus courte. De la culture  cet arbre magique , il  ressort  des milliers  d’emplois locaux  durables , Carbone Sink du carburant  écologique , de l’électricité (power plan, bio fuel) éco-énergie  et améliore également la qualité du sol en le fertilisant.

Dans le même ordre d’idée,  la ministre souligne que Be- Green, en collaboration avec des partenaires d’affaires, les Nations-Unies, les gouvernements, a cherché  à créer des zones économique spéciales. Chaque zone est conçu pour répondre à la problématique  énergétique, lutter  contre le réchauffement climatique , réduire  les gaz à effet de serre , combattre la récession économique et créer  un taux d’emplois élevé. L’énergie forestière créera  également le développement de nouvelles villes sous le concept de Société Meilleure.

Les plantations de Be- Green à grande échelle vont absorber une quantité massive de polluant et de gaz à effet de serre chaque  année. Elles contribueront ainsi à augmenter l’humidité et la fertilité du sol qui est une source importante de revenue. Ces plantations d’arbres à croissance rapide sont des puits de carbone qui absorbent le dioxyde de carbone de l’atmosphère  dont une bonne partie en tant que bio-carbone , est une manière réaliste de résoudre les réchauffement climatique.

Grace aux études réalisées par les ingénieurs de Be-Green  Groupe, confirmées par les Nations-Unies, les pays comme la Guinée sont géographiquement  bien placés pour l’établissement d’un projet « EMISSION ZERO GLOBAL » à cause de son climat, la qualité du sol et sa situation économique et politique.

Que doit faire  le pays pour matérialiser l’initiative ?

Assiatou Baldé  indique que, pour la réalisation de ce projet, la Guinée propose de mettre à la disposition de Be-Green 60  mille hectares pour planter les arbres et pour une durée de 45 ans.  Ce qui permettrait  à Be- Green de créer la zone économique spéciale « zone 99 ».  Ces plantations  produiront les effets suivants :

–        Carbonne Sink (plantation agroforesterie création d’emploi) ;

–        Eco- Energie (usine  de gazéification, usine de  pyrolyse, raffinerie de pétrole) ;

–        L’Eco-industrie ;

–        Eco- Ville (canton pour le développement résidentiel et commercial et d’autres services publics pour la ville) ;

–        Création d’emplois ;

–        Développement socio-économique ;

–        Ceci constitue l’Eco City    du projet Be- Green  Groupe.  Ils installent  l’adduction d’eau, de lumière photovoltaïque, créeront  des emplois et procéderont à la rémunération des travailleurs en accord avec l’Etat  guinéen.

Engagement  de l’Etat

1- Mise à disposition de BE-GREEN de 60.000 hectares pour planter les arbres

2- Garantir la jouissance paisible des domaines mis à disposition de Be- Green pendant la durée des contrats

3- Exclusion de toute nationalisation du projet

4- Autoriser  l’importation des matières premières et du matériel nécessaire au déroulement du projet en les exonérant des taxes.

5- Autorisation d’importer la main d’œuvre qualifiée afin de  mener à bien le projet  et l’obtention de permis de séjour et de travail

6- Protection de la licence de Be- Green.

7- La Société  aura droit aux transactions financières pour l’exploitation commerciale

8-  La production pour la consommation intérieure et l’Etat va s’engager  à sécuriser les sites, protéger les brevets Be-Green et des droits  des travailleurs

9 – Elle aura une existence juridique  et l’Etat  va s’engager à sécuriser

10-  Garantit gouvernementale pour l’investissement de Be- Green  pour la durée du projet

Engagement de be-green groupe

1- Le droit de posséder des terrains pour le développement  du projet et leur mise en valeur

2- Le droit d’importer des matières premières pour la réalisation, la transformation nécessaire au développement du projet

3- L’exportation sans taxes et l’exonération de taxes sur les sociétés

4- La production pour la consommation domestique  soumise au taux d’imposition normal ;

5-  Le droit d’importer  la main d’œuvre étrangère qualifiée et la gérer

6- L’exonération pour les opérations financières requises pour le fonctionnement ;

7- Faciliter  l’immigration et le permis de travail  des expatriés

8- Création  de l’entreprise et son enregistrement, dans le guichet  unique,

9- Mettre en place le financement du projet (mille deux cent millions de dollars)

10-  Développement d’un partenariat public-privé  avec l’Etat

11-  Paiement à l’Etat  de 30 pour cent du BIC conformément à la loi

12- Protection de l’environnement

13 Développement  d’actions sociales  (construction d’écoles, centre de santé, routes, formation technique des riverains, création de logements améliorés.

Cette cérémonie a été faite dans la salle de média center devant un partenaire de participant.

Mamadou 3 Diallo, depuis Bonn (Allemagne)

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*