Crise à la cour constitutionnelle en Guinée : Le CNOSC-G fait une déclaration pour une sortie de crise

Traduire la page - Translate this page

Crise à la cour constitutionnelle en Guinée : Le CNOSC-G fait une déclaration pour une sortie de crise

Le bureau exécutif du Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CNOSCG)), a fait une déclaration, le mercredi 26 septembre 2018, au siège de l’institution sis dans la commune de Dixinn à Conakry, sur la crise à la cour constitutionnelle.

Cette déclaration a été lu par le président du CNOSCG, Dansa Kourouma.

Il a fait comprendre que le CNOSCG fidèle à sa mission de prévention et de gestion des conflits, a décidé d’intervenir par la médiation et la facilitation au près des conseillers de la cour constitutionnelle, pour résoudre la crise que traverse cette institution. Cela, en s’appuyant sur le respect et l’application des dispositions de la loi 06/CNT du 04 octobre 2011, portant création, organisation et fonctionnement de la cour constitutionnelle.

Selon lui, le CNOSCG, a entrepris des rencontres d’échanges entre les différentes parties impliquées. Les entretiens ont porté sur les plaintes et récriminations sur la présidence et la gestion de l’institution. Mais aussi sur le comment briser l’animosité, la méfiance, la défiance et construire un climat propice au respect et à la collaboration dans le travail. Ceci dans le respect des dispositions légales et constitutionnelles.

Suite à ces négociations, le CNOSCG annonce que les huit (08) conseillers de la cour constitutionnelle, ont accepté de différer leur volonté d’élire un nouveau président de l’institution, prévue le 27 septembre prochain.

Le CNOSCG félicite les deux (02) parties en conflit pour cette ouverture. Et les invite à persévérer dans cette unique direction, à l’amiable, leur permettant d’honorer et de mériter les charges dont ils sont investis.

Le CNOSCG estime que son approche de médiation et de facilitation pour une sortie de crise à la cour constitutionnelle, est bénéfique et salutaire pour les neuf (09) membres de l’institution et pour l’image de la Guinée.

Le CNOSCG s’engage à poursuivre les efforts nécessaires pour une sortie de crise. Il compte sur la compréhension des membres de la  cour constitutionnelle, la bonne volonté des organisations qui les ont désigné et l’appui d’autres institutions qui partagent l’approche du CNOSCG.

Jacob Kpézé Guilavogui

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*