Culture : l’ancien PM guinéen Kabinè Komara dédicace son 1er livre ‘’l’eau enjeu vital des relations internationales’’

Traduire la page - Translate this page

Culture : l’ancien PM guinéen Kabinè Komara dédicace son 1er livre ‘’l’eau enjeu vital des relations internationales’’

L’ancien premier ministre Kabinè Komara, a dédicacé son tout premier livre intitulé ‘’l’eau enjeu vital des relations internationales’’, lundi, 14 mai 2018, au prima center sis à Kipé dans la commune de Ratoma à Conakry.

 Cette cérémonie a eu lieu à l’occasion du lancement officiel du label Conakry capitale africaine du livre, par la maison d’édition l’harmattan Guinée, avec le soutien de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO) et du gouvernement guinéen.

 A cette occasion, le président par intérim de l’Association des Ecrivains de Guinée (AEG), Facely 2 Mara, a fait comprendre que le titre du livre de l’écrivain guinéen Kabinè Komara, ‘’l’eau enjeu vital des relations internationales’’, contribue a une prise de conscience. Puisque l’eau est un don de vie qui n’a pas besoin de gestion rigoureuse.

 Pour l’auteur de ce livre ‘’l’eau enjeu vital des relations internationales’’, Kabinè Komara, « c’est à la fin de mon mandat à l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS) en 2017 que j’ai terminé ce livre. Il est composé de deux (02) grandes parties. La première traite les problèmes internationaux. Et la seconde parle de l’expérience de l’OMVS, qui est le meilleur exemple dans le monde aujourd’hui.

 Les Nations Unies ont réussi à imposer l’eau au rend des droits humains. Les gouvernements ont l’obligation que les populations aient de l’eau potable. En Afrique à peine 10 litres par habitant, par personne. Alors qu’aux Etats Unis, c’est 250 à 300 litres par habitant, par personne. Notre problème en Guinée et dans la sous région Ouest africaine, est que nous ne manquons pas d’eau, mais c’est le traitement de l’eau qui cause problème. »

 Plus loin, l’auteur ajoute, « en tant que guinéen nous avons la responsabilité écologique dans la sous région Ouest africaine. Il faut savoir aujourd’hui que près de 60% de l’eau est utilisée dans l’agriculture, dans l’industrie, dans la consommation urbaine et dans l’écologie. Si nous voulons que notre agriculture se développe vite, il faut que nous ayons les techniques qui intègrent la retenue et l’utilisation de l’eau rationnelle.

 L’eau pour l’énergie est fondamentale. Par ce qu’en Guinée, on est doté d’un immense potentiel. Mais il faut que les sources d’eau soient protégées, pour que la pluviométrie permette d’alimenter les barrages. L’eau pour la consommation humaine et animale. Nous sommes en retard sur ce point. Il faut l’investissement énorme, pour qu’il soit de l’eau dans la nature que dans les robinets. »

     Jacob Kpézé Guilavogui

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*