Damani Tinti, une colline sacrée ‘’ensevelis’’ par la SAG

Traduire la page - Translate this page

Damani Tinti, une colline sacrée ‘’ensevelis’’ par la SAG

«Cet article a été produit par Fatoumata Kanté, collaboratrice à guineeline.com et rédigé dans le cadre d’un programme de développement des compétences medias dirigé par la Fondation Thomson Reuters. Le programme est financé par le Ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement (BMZ) et exécuté par la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH. 

 Le Ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement (BMZ) et la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH ne sont pas responsables des contenus publiés, ceux-ci relevant exclusivement de la responsabilité des éditeurs .»

Damani tinti signifie littéralement en malinké, une des principales langues nationales,  ‘’petit puits de la colline’’.

C’est le nom d’un lieu de culte sacré où les habitants de Kintinian faisient des offrandes (or, semence, …) depuis plus de huit (8) siècles pour implorer la grâce des génies.

En dépit d’une forte islamisation des populations, la région du mandingue reste encore très attachée à la tradition animiste.

On implore la grâce des génies pour la fertilité des sols, l’abondance de l’or, la pluie et lorsque les femmes souffrent de stérilité. Cela a continué jusqu’en 2013, date à laquelle le site tombe entre les mains de la Société Anglogold Ashanti de Guinée. Un an après, c’est un gigantesque trou qui remplace la colline sacrée.

Cette histoire, les fils de la localité la racontent avec une grande amertume et beaucoup de regret.

Malgré cela, le mythe existe toujours et nombreux soutiennent que les malheurs qui s’abattent actuellement sur le village et ses habitants est la conséquence de la profanation de ce site sacré.

Fatoumata KANTE

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*