Décès de l’universitaire Lilyan Kesteloot

Traduire la page - Translate this page

Décès de l’universitaire Lilyan Kesteloot

Cette grande spécialiste de la littérature d’Afrique noire francophone est décédée mercredi à Paris, à l’âge de 87 ans.Elle a publié plusieurs ouvrages consacrés à cette littérature et aux auteurs africains de langue française.

Lilyan Kesteloot avait longtemps enseigné à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, au Sénégal. Elle était sans nul doute l’une des plus grandes spécialistes de la littérature africaine d’expression française.

Cette universitaire est mondialement reconnue pour ses travaux sur Léopold Sédar Senghor et Aimé Césaire. On citer, dans sa très riche bibliographie, « Césaire et Senghor : un pont sur l’Atlantique », publié en 2006 aux éditions L’Harmattan.

Son intérêt pour la littérature africaine remonte à son enfance coloniale dans le Congo belge. Mais c’est vraiment la découverte de l’œuvre poétique « Cahier d’un retour au pays natal » d’Aimé Césaire qui fut le véritable déclic de la carrière littérature de Lilyan Kesteloot.

En 1961, elle soutient à l’Université Libre de Bruxelles sa thèse sur « Les écrivains noirs de langue française : naissance d’une littérature ».

En 1962, Lilyan Kesteloot publie le recueil « Neuf poètes camerounais », un ouvrage réunissant pour la première fois les grands noms de la poésie camerounaise.

Lilyan Kesteloot a enseigné à la faculté des lettres de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Elle a été directrice de recherche à l’Institut fondamental d’Afrique noire (IFAN) de la même université.

bbc

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*