Guinée, 60 ans d’indépendance

Traduire la page - Translate this page

Guinée, 60 ans d’indépendance

La Guinée commémore ce 2 octobre le soixantième anniversaire de son indépendance dans le stade du 28 septembre à Conakry.

Plusieurs chefs d’Etat du continent ont répondu à l’invitation du premier pays indépendant d’Afrique subsaharienne. Les présidents Denis Sassou Nguesso du Congo, Ibrahima Boubacar Kéita du Mali, Idriss Déby Itno du Tchad et Roch Marc Christian Kaboré Burkina ont été les premiers à fouler le sol guinéen.

Lundi 1er octobre, dans son traditionnel discours à la nation à la veille de la fête de l’indépendance, le président Alpha Condé a invité ces concitoyens à privilégier le dialogue et l’unité nationale.

« A tous, je demande pardon pour tous les actes regrettables commis pendant ces dernières décennies et j’invite chacun d’entre vous au courage pour la suite de nos entreprises qui restent à accomplir », a-t-il déclaré à la télévision nationale.

Une date et un homme symbolisent ce moment clé de la trajectoire historique de la Guinée.

Le 28 septembre 1958, quand le peuple guinéen a rejeté à travers un référendum le projet de communauté proposé par la France, et Ahmed Sékou Touré.

Député de la Guinée à l’Assemblée nationale française et maire de Conakry, Ahmed Sékou Touré a opposé un « Non» historique au général Charles de Gaulle, alors en tournée de promotion de son projet de Constitution.

Le 25 aout 1958, peu avant cet épisode, le futur président de la Guinée indépendante a prononcé cette phrase, « Il n’y a pas de dignité sans liberté; nous préférons la liberté dans la pauvreté à la richesse dans l’esclavage».

bbc

 

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*