Guinée : des élèves font le commerce pour préparer l’ouverture des classes

Traduire la page - Translate this page

Guinée : des élèves font le commerce pour préparer l’ouverture des classes

Vers la fin des vacances en République de Guinée, nombreux sont les élèves qui font le petit commerce pour préparer la rentrée prochaine des classes. Dès le petit matin, on les retrouve ces jeunes filles et garçons en grand nombre dans les différents marchés de la capitale, Conakry avec des articles divers en mains.

Certains font ce petit commerce volontairement et d’autres contre leur gré. C’est du moins ce que révèle notre reportage.

Mohamed Camara, élève en classe de 4ème année de l’école primaire vend des citrons dans le quartier Camayenne, dans la commune de Dixinn. Une assiette à la tête, le jeune garçon parcours les coins et recoins de ce quartier pour chercher un profit.

« Je suis en classe de 4ème année. Pendant les vacances, je vends les citrons dans les quartiers pour aider ma mère à payer mes fournitures scolaires. J’entreprends cette activité juste pendant la période des congés et des vacances. Dès l’ouverture des classes, j’arrête de vendre pour  reprendre le chemin de l’école. Par jour, je peux vendre 100.000 GNF pour ma mère», explique le jeune.

Quant à Mabinty Sylla, élève  en classe de 8ème année au collège de Kipé, situé dans dans la Commune de Ratoma, elle vend des arachides contre sa volonté. Ses parents étant au village, elle vit avec sa tante à Conakry.

« Je suis chez ma tante paternelle à Hamdallaye. Mon père est paysan et ma mère est ménagère et vivent tous au village, à Forécariah.

 Je vends de l’arachide. Chaque matin, ma tante met une quantité d’arachide dans une assiette et me demande de revendre dans les quartiers. Elle n’accepte pas que ses enfants vendent comme moi. Elle préfère plutôt que ceux-ci restent à la maison. Le petit commerce que je fais, appui ma tante dans la dépense quotidienne. Parce que quelques fois son mari ne lui donne rien comme dépense.    

 Et cela me permet aussi de faire des petites économies pour bien préparer la rentrée scolaire. Comme mes parents qui sont au village n’ont pas de moyens pour me venir au secours financièrement, comme les enfants de ma tante qui ont leurs fournitures scolaires à travers leur père. Donc, je suis obligé de faire ce petit commerce même après l’ouverture des classes. Pendant l’année scolaire, je revends les arachides après les cours», a dit Mabinty Sylla.

En Guinée, plusieurs élèves et étudiants font ce genre de boulot pendant les vacances pour subvenir à certains de leurs besoins.

Jacob Guilao

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*