Guinée: la présidente de la HAC destituée

Traduire la page - Translate this page

Guinée: la présidente de la HAC destituée

La présidente de la Haute Autorité de la Communication (HAC) vient d’être destituée de son poste par les commissaires de l’Institution.

Neuf (9) commissaires sur les onze (11) que composent la Haute Autorité de la Communication viennent de retiré leur confiance à Martine Condé. Ils ont décidé de ne plus la reconnaître comme présidente de la HAC depuis le 23 mars. Malgré cette destitution, Mme Condé reste toujours commissaire à la HAC au titre du président de la République.

gn martine conde pdt hac afcb4Martine Condé

La présidence par intérim de la Haute Autorité de la Communication est désormais assurée par Abdourahimi Bah, commissaire à la HAC au titre du conseil supérieur de la magistrature, doyen d’âge des commissaires. Ce, depuis le vendredi.

Les neufs commissaires reprochent à la présidente déchue de prendre des décisions unilatérales en violation de la loi. Martine Condé est accusée d’être la seule responsable de la paralysie qui gangrène l’institution depuis le 6 janvier. Les commissaires l’accusent aussi de  »falsification des règlements intérieurs de l’institution et d’abus de Pouvoir »

« Depuis trois mois, aucune des décisions prises par madame Martine Condé au nom de la HAC n’a été soumise à la plénière. Toutes ses décisions ont été prises unilatéralement en violation flagrante des dispositions de la Loi organique L/003 du 23 juin 2010 et du règlement intérieur, » lance Alpha Kabinet Keita, le porte-parole des commissaires.

Par ailleurs un autre commissaire de l’institution a été démis de ses fonctions : Nfa Ousmane Camara, représentant du ministère des Postes et Télécommunications et de l’Economie numérique pour cumul de fonctions, en violation de l’article 13 de la loi organique du 23 juin 2010.

Vote dans 30 jours

Une élection sera organisée dans les 30 jours qui suivent. Il faut que le président Alpha Condé signe un décret pour entériner l’élection. Chose qui semble difficile d’autant plus que c’est son représentant qui a été évincé.

Le président par intérim de la HAC est bien conscient de la complexité de la situation et explique au micro d’Afriqueactualite.com. « Nous allons saisir le représentant du Président de la République en charge des relations avec les institutions républicaines pour que le chef de l’Etat appose son saut avec un décret pour ajouter la légalité à la légitimité. »,

Voici les noms des neufs commissaires qui ont évincé Martine : Abourahimi Bah, Alpha Kabinet Keita, Hawa Camille Camara, Ibrahima Sory Sylla, Joachim Baba Milimono, Mory Fofana, Ousmane Camara, Oumar Yacine Bah, Sékou Tidiane Camara.

Martine Condé a dirigé le conseil national de la communication (CNC) depuis 2011 jusuq’en 2015. La désormais ancienne présidente a aussi été élu par 9 voix sur 11 quand la Haute Autorité de la Communication a remplacé le CNC en 2015.

à lire aussi sur http://afriqueactualite.com/societe/societe/5105-guinee-la-presidente-de-la-hac-destituee#.Vvj08f-LTIU

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*