Guinée : le dialogue politique se poursuit

Traduire la page - Translate this page

Guinée : le dialogue politique se poursuit

Le dialogue politique inter guinéen a connu son troisième jour aujourd’hui. Les acteurs du dialogue ont débattu ce lundi, 26 septembre 2016, sur la question des activités de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), notamment la tenue prochaine des élections locales.

Au sortir de la salle le porte-parole de l’opposition républicaine, Aboubacar Sylla, précise « la 3ème journée du dialogue, c’est déroulé comme les 2 autres précédentes, dans l’apaisement et dans la convivialité. Mais, les débats ont été plus roulés qu’au paravent. Parce que nous commençons à aborder les questions qui sont au cœur du processus électoral. Durant cette 3ème journée du dialogue, la CENI a été le Chef des accusés. Parce que le dialogue allait disposer les questions certainement qui vont impacter sur le chronogramme des élections communales et locales. Nous avons dit, comme on l’avait fait en 2013, comme on l’avait obtenu en 2015. Comme question pré judiciaire, qu’il soit recommandé et exigé même dans une certaine mesure de la CENI, qu’elle puisse geler ses activités, au temps que nous terminons le dialogue. Parce que certaines activités de la CENI, pourraient être mises en cause par les conclusions éventuelles de ce dialogue. » 

De son côté, le porte-parole de la mouvance présidentielle, Amadou Damaro Camara, affirme que la 3èmejournée du dialogue a été consacré à la question pré judiciaire posée par l’opposition, notamment le gel des activités de la CENI jusqu’à ce que le dialogue connaisse sa conclusion.

 « Pour ce fait, nous avons demandé à la CENI de nous dérouler ce qu’elle était en train de faire et quelles seraient les conséquences d’un point de vue financier, logistique, opérationnel sur les élections quel que soit. Après l’exposé de la CENI, les parties prenantes du dialogue, ont conclu que les activités de la CENI en cours n’auraient aucun impact sur la nature quel que soit des élections pour lesquelles nous dialoguons. Donc, il n’aura pas d’arrêt des activités de la CENI», précise Damaro Camara.

Pour le Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Bourema Condé, l’ordre du jour de tout le dialogue a été établi. Le patron du département de l’administration du territoire et de la décentralisation précise, «Nous allons point par point dans le traitement des différents points inscrits. Nous avons commencé aujourd’hui à parler des accords du 20 août 2015 et il  s’agit de les évaluer dans ce qu’ils ont eu comme exécution, et ce qu’il ne l’a pas été. La formule que nous avons retenu, c’est que les activités menées par la CENI, qui rentrent dans un cadre général par rapport à toutes les élections qui peuvent se tenir en République de Guinée, que ce soit les élections communales, locales, législatives ou présidentielles. Ce qui intervient dans chacune de ces élections, de façon incompressible, il n’est pas question que la CENI les arrête. Parce qu’elles serviront à toutes les élections. »

Ce dialogue se poursuivra demain mardi 27nseptembre 2016, au plais du peuple de Conakry.

Jacob Guilao

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*