Guinée : l’opposition reprend ses manifestations de rues le 4 août prochain

Traduire la page - Translate this page

Guinée : l’opposition reprend ses manifestations de rues le 4 août prochain

L’opposition guinéenne reprend les manifestations de rues à partir du 4 Août 2016. C’est du moins ce qui ressort de sa conférence de presse animée ce jeudi, 14 juillet 2016 à la maison de la presse à Coléah.

Tout d’abord, le porte-parole de l’opposition républicaine, Aboubacar Sylla, a fait savoir les raisons de son camp politique de ne pas participer au dialogue politique. « Nous avons refusé de prendre part au dialogue politique qui devrait se tenir à la primature. Parce que le courrier adressé à l’opposition républicaine semble être une convocation. C’est pourquoi d’ailleurs nous avons décidé de maintenir notre manifestation sur les places et les voies publiques, le 04 août 2016, pour dénoncer la mal gouvernance, la corruption, l’insalubrité et l’insécurité dans le pays », affirme M. Sylla.

Pour lui, les acteurs politiques sont au 4ème dialogue politique depuis 2010. Les 3 premières étaient bien organisées par rapport à la 4ème dit-il avant d’ajouter « De 2010 à nos jours, la Guinée a perdu 9 mille milliards de francs guinéens répartis entre les entités et les personnes. Etant donné que le ministère de la sécurité, qui est sensé sécuriser les citoyens et leurs biens n’a même pas 2% de subvention dans le budget national. »

Le président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo affirme quant à lui que ce sont des forces de l’ordre qui incitent la violence dans les manifestations de l’opposition républicaine. « Nous avons perdu 70 de nos militants dans les manifestations de l’opposition républicaine, sans compter les pillages de boutiques et de voitures de certains de nos militants, depuis la prise du pouvoir par Alpha Condé. Il y a plus de 15.000 élus locaux dans les districts à travers le pays qui continuent à servir le pouvoir en place. Tout simplement parce que le président Alpha Condé refuse d’organiser les élections locales.  Et quand l’opposition républicaine manifeste contre ces illégalités, ses militants sont victimes des oppressions, contrairement aux policiers et gendarmes qui n’ont jamais été victime. »

Jacob Kpézé Guilavogui     

 

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*