Guinée : L’ordre des avocats donne des précisions sur la suspension de Me Fodé Abas Bangoura

Traduire la page - Translate this page

Guinée : L’ordre des avocats donne des précisions sur la suspension de Me Fodé Abas Bangoura

L’ordre des avocats de Guinée a organisé un point de presse ce mercredi 26 octobre 2016, à la Cour d’appel Conakry. Objectif, donner des explications sur la suspension de Maître Fodé Abas Bangoura.

Maître Mohamed Traoré, bâtonnier de l’ordre des avocats de Guinée a tout d’abord dit qu’il trouve nécessaire d’éclairer l’opinion publique sur un certain nombre de choses qui se passent au sein du barreau. Parlant de la suspension de Maitre Abass Bangoura, il affirme que cette mesure est une procédure disciplinaire concernant un confrère avocat, à la personne de Maître Fodé Abas Bangoura, accusé dans une affaire de détournement  d’une importante somme d’argent  de Madame Diamilatou Diallo pour lui payer un immeuble, depuis le mois de mai 2016.  

« Le conseil de discipline de l’ordre des avocats a été saisir en première instance de l’affaire. L’accusé Maître Fodé Abas Bangoura, a bénéficié de 3 mois pour préparer sa défense. Mais il avait déjà commencé à mettre en cause la partialité de certains membres du conseil de discipline de l’ordre des avocats. Pendant ce temps, on a choisi un membre du conseil de discipline pour procéder à un complément d’informations des 2 parties concernées. L’accusé Maître Bangoura, a été suspendu de l’exercice de son métier d’avocat pendant 12 mois », souligne Maitre Traoré.    

L’avocat précise tout de même que cette décision de l’ordre des  avocats a déjà pris est susceptible d’appel. Chose qui veut dire selon Maitre Traoré que  la procédure disciplinaire pourrait continuer devant la cour d’appel de Conakry. Ce point de presse ne serait pas nécessaire dit l’avocat, si les 2 parties n’avaient pas choisi de violer le secret qui entoure une procédure disciplinaire, sensée être confidentielle jusqu’à la décision finale. 

« Malheureusement les 2 parties, en particulier le confrère avocat qui était en cause, a choisi de se défendre non pas devant le conseil de discipline, mais par voie de presse. Pourtant le barreau est là pour ça. Il est dirigé par un bâtonnier élu pour 2 ans, et qui est entouré d’un conseil de l’ordre dont les membres sont élus également pour 2 ans. Le barreau est régi par un texte de loi, c’est la loi 014 du 26 mai 2004, portant organisation de la profession de l’avocat. Ce texte, fixe les attributions de chaque institution ordinale de l’ordre des avocats. Lorsque le bâtonnier reçoit une plainte contre un avocat, il joue un rôle de médiateur, de conciliateur, de négociateur. Il essaye de voir si les faits qui sont reprochés à l’avocat, en raison de leur caractère plus ou moins léger, peut trouver une solution à son niveau. Cela prouve que les avocats ne sont pas au-dessus de la loi, malgré qu’ils soient protégés dans l’exercice de leur métier », ajoute le bâtonnier de l’ordre des avocats.

 Maître Mohamed Traoré note que dans le cas présent, lorsqu’il a reçu la plainte de Madame Diamilatou Diallo contre son confrère Maître Fodé Abas Bangoura, il a essayé comme la loi le permet, de leur concilier, sans avoir besoin d’aller avec ce problème devant le conseil de discipline. Parce qu’il ne prend aucune décision disciplinaire à son niveau. Il a enfin dit que son rôle lorsqu’un avocat a un comportement, qui n’est pas si grave est de lui faire des reproches, des observations verbales, sans donner suite à la procédure placée contre lui .  

Jacob Guilao

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*