Guinée : tension à 2 jours des élections

Traduire la page - Translate this page

Guinée : tension à 2 jours des élections

En ce dernier vendredi de campagne électorale pour les élections présidentielles du 11 octobre, des affrontements ont éclaté vendredi à Conakry, près de la maison du chef de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo.

Selon la gendarmerie et les hôpitaux, deux personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées.

Image copyright

Des actes de vandalisme ont été constatés et plusieurs confrontations violentes ont éclaté entre les partisans du principal adversaire à la présidence et ceux du parti au pouvoir dans le quartier de Dixinn.

Des militants du RPG ont bloqué la route avec de grosses pierres et des barricades.

Au moins une maison et plusieurs magasins ont été pillés et vandalisés et une poignée de véhicules incendiés.

La circulation des véhicules sur la périphérie de la ville est pratiquement inexistante depuis que des jeunes ont barricadé les routes et brûlé des pneus dans les rues où réside principalement l’opposition.

Les forces de l’ordre ont mis en place des barrages aux abords de la ville afin d’éviter que la situation escalade mais des observateurs ont constaté des tensions d’ordre ethnique.

Le Premier ministre Mohamed Saïd Fofana était intervenu vendredi matin pour calmer les jeunes partisans des deux camps.

Image copyright
Image captionLe Premier ministre guinéen Mohamed Saïd Fofana a lancé un appel au calme

Faisant allusion aux récentes crises politiques connues par certains pays voisins, il avait lancé un appel à la paix, indiquant que « chacun doit être acteur de la paix pour que ce qui est arrivé à d’autres pays ne nous arrivent pas ».

« Il n’y a pas de Peuls, de Soussous, de Malinkes, ce n’est que des Guinéens », avait-t-il ajouté.

Fin de campagne

Suite à cet appel au calme, la situation s’était améliorée mais le RPG, le parti du président Alpha Condé, a annulé son meeting de campagne vendredi en raison de la violence dans la capitale depuis jeudi.

Selon le ministre de la sécurité, les incidents survenus jeudi ont fait au moins un mort et plusieurs dizaines de blessés.

Image copyright
Image captionDes partisans de l’UFDG de Cellou Diallo

De son côté, Cellou Dallein Diallo, rentré de campagne à l’intérieur du pays avait été triomphalement accueilli.

Image copyright
Image captionUn partisan du RPG d’Alpha Condé

La journée était dédiée à l’UFDG, le parti du principal adversaire d’Alpha Condé. Dans plusieurs quartiers de la capitale, des chansons et des danses ont rythmé la journée.

Appel au calme dans le sud

Par ailleurs, Bourema Condé, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (MATD), s’est rendu à N’Zérékoré, dans le sud du pays, pour promouvoir la paix et la tranquillité sociale.

Six personnes avaient été blessées la semaine en Guinée Forestière lors d’altercations entre les partisans du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG) d’Alpha Condé et ceux de l’opposition de Cellou Diallo, l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG).

Les appels au calme émis par des ONG internationales et des chefs religieux se sont multipliés au cours de la journée mais la tension reste très vive à deux jours des élections.

bbc

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*