Kindia : Soupçonné de détournement de plus 635 millions GNF, le maire de Friguiagbé chassé par ses citoyens

Traduire la page - Translate this page

Kindia : Soupçonné de détournement de plus 635 millions GNF, le maire de Friguiagbé chassé par ses citoyens

Le président de la délégation spéciale de la commune rurale de Friguiagbé, Fodé Nochole Soumah a été chassé par les jeunes de la localité, le mercredi 09 aout 2016. Pour cause, les habitants de cette circonscription accusent M. Nichole d’avoir utilisé les redevances minières payées par CBK à des fins personnelles.

Depuis le décaissement du montant de  635 000 000fg représentant la part de la commune rurale de Friguiagbé dans la répartition des redevances minières payées par la compagnie des bauxites de Kindia (CBK),  le maire de cette collectivité ne conjugue plus le même verbe avec et ses citoyens.

L’origine de l’histoire

Après avoir perçu la somme de la redevance minière versée par la compagnie de bauxite de Kindia (CBK), les citoyens de ce territoire ont  demandé  au président de la délégation spéciale de présenter non seulement  ledit montant, mais aussi  une autre somme de 105 millions que la commune avait sur son compte bien avant  son installation. N’ayant pas pu démontrer la moindre trace de cet argent, la crainte de détournement de biens publics s’est avérée plus ou moins convaincante de la part des populations. Au-delà de cette situation déplorable, l’origine des fonds utilisés pour la construction d’un bâtiment moderne au domicile du président de la délégation spéciale a suscité de débats.

Les communautés ont donc établit le lien entre la disparition des 105 millions et la construction du nouveau bâtiment de haut standing chez M. Nicole Soumah. De fil en aiguille, les jeunes ont profité de la présence du secrétaire général des collectivités et en même temps vice-président du comité préfectoral de développement de Kindia, Kabinet Diawara qui serait d’ailleurs le cerveau de la malversation des fonds issus du secteur minier dans la localité pour demander à leur maire la source de financement de son bâtiment. Les enfants de M. Soumah auraient répondu aux jeunes que ce n’est en tout cas pas l’argent de leurs mamans que le maire a utilisé pour construire l’édifice.

Furieux de cette attitude du premier responsable de la  commune rurale, les citoyens  de Friguiagbé ont voulu se rendre justice. Le maire s’est enfermé à domicile avant de d’appeler les autorités de Kindia au secours. Hélas, un pick-up de gendarmes a été dépêché sur les lieux pour sauver de justesse les deux hommes pour les envoyer dans la ville de Kindia.  Le président de la délégation spéciale de Friguiagbé s’est exilé dans la ville des agrumes pendant plus de 10 jours.

Joint au téléphone par notre rédaction, M. Nicole Soumah, indique  n’avoir jamais pas quitté sa circonscription.  « Qui vous a dit que les citoyens de Friguiagbé  m’ont chassé, en tout cas  celui qui vous a dit, il vous a menti, moi je suis chez moi. Seuls mes chefs peuvent m’évincer de mon poste. Écoutez-moi, je  suis un responsable et puis d’ailleurs moi, je suis occupé », a dit le président de la  délégation  avant de raccroché le téléphone.

Désormais, la communauté de Friguiagbé demande la gestion des comptes des dix dernières années  de leur commune rurale au président de la délégation spéciale.

Pour rappel, la compagnie de bauxite de Kindia avait versée un montant de 324 mille de dollars US soit 2 milliards 876 millions de francs guinéen  au titre  de l’année 2014 sa redevance en Février 2016. Et ce gros montant qui devrait servir à la réalisation d’infrastructures au bénéfice des communautés a été désorienter de son objectif. Ce, contrairement aux prescriptions des textes de lois en République de Guinée.

 Oury Bah pour guineeline.com    

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*