La Frontière Guinéo-sénégalaise sera réouverte dans 3 semaines 

Traduire la page - Translate this page

La Frontière Guinéo-sénégalaise sera réouverte dans 3 semaines 

C’est la troisième fois que les autorités annoncent la réouverture sans succès de la frontière terrestre guinéo-sénégalaise. Patience pour les populations des deux pays qui sont déçues de cette décision.
En tout cas, la frontière terrestre entre les deux pays, le Sénégal et la Guinée, fermée depuis plusieurs mois à cause de l’épidémie d’Ebola, sera rouverte seulement ‘’dans trois semaines’’, a annoncé, mardi Alassane Condé, ministre guinéen de l’Administration du territoire.

Alassane Condé s’exprimait à la fin d’une réunion technique qui a regroupé les autorités des deux pays, dans cette localité d’Enlikine, située non loin de la frontière avec la Guinée.

Le ministre précise que les points qui doivent accompagner cette réouverture ont été abordés, au cours de la réunion. « L’épidémie d’Ebola à virus Ebola qui sévit en Guinée depuis le mois mars 2014, a créé des problèmes économiques et sociaux. L’économie de son pays est à genoux’’, affirme le ministre.

Il a ensuite lié cette mesure à la sensibilisation qui a donné ‘’de bons résultats’’. Le ministre guinéen a en outre souligné que ‘’tous les secteurs de l’économie étaient plombés’’ à cause de cette épidémie et de la fermeture de la frontière.

Pour sa part, Léopold Wade, directeur général de l’administration territoriale (DAGAT), qui conduisait la délégation sénégalaise, a affirmé que les gens sont d’accord sur la nécessité de la réouverture.

A rappeler que les gouverneurs des régions de Kédougou et Kolda, ainsi que les forces de sécurité douanes, gendarmerie du Sénégal ont pris part à la réunion. Tout comme le gouverneur de région de Labé, les préfets de Mali et Koundara étaient là également côté guinéen.
Fatoumata Soumah

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*