L’ancien président du géant minier Vale meurt avec sa femme et ses enfants dans un accident d’avion

Traduire la page - Translate this page

L’ancien président du géant minier Vale meurt avec sa femme et ses enfants dans un accident d’avion

Roger Agnelli, ancien président du géant minier brésilien Vale, et six autres personnes, dont sa femme et ses enfants, ont été tués samedi lorsqu’un avion de tourisme s’est écrasé sur un immeuble à Sao Paulo (sud-est), capitale économique du Brésil.

M. Agnelli, 56 ans, voyageait vers Rio avec son épouse, ses deux enfants et leurs conjoints, quand leur avion s’est écrasé, dans le nord de Sao Paulo, peu après son décollage depuis l’aéroport de Campo de Marte, a-t-on appris de sources officielles.

Le pilote de l’avion est également décédé dans l’accident.

« Un avion est tombé avec sept personnes à bord et toutes sont mortes sur le coup. Nous recherchons d’autres victimes éventuelles. Le propriétaire du bâtiment a été secouru », avait indiqué samedi soir le service de presse des pompiers.

L’annonce de la mort de M. Agnelli a suscité une vive émotion au Brésil.

« C’est avec une grande tristesse que j’ai appris la nouvelle du décès de l’homme d’affaires Roger Agnelli, de sa femme, ses enfants, son gendre et sa bru, dans un accident aérien », a réagi dans un communiqué la présidente de gauche Dilma Rousseff, soulignant l' »extraordinaire vision d’entreprise » de l’ex-patron de Vale.

« Agnelli a dédié sa carrière professionnelle aux grandes entreprises brésiliennes, avec un engagement permanent pour le développement du pays », a-t-elle ajouté.

« Ma famille et moi sommes consternés par la tragédie qui s’est abattue sur mon ami Roger Agnelli et sur sa famille. Que Dieu les accueille! », a déclaré sur son compte Twitter le sénateur d’opposition Aecio Neves.

« Je suis profondément désolé par la tragédie survenue à Roger Agnelli et à sa famille. Je l’ai connu alors qu’il était président de Vale, où il a fait un travail magnifique », a écrit José Serra, ancien ministre et ancien candidat à la présidence brésilienne.

A la tête de Vale entre 2001 et 2011, Roger Agnelli avait fait du groupe minier le premier producteur mondial de minerai de fer, profitant du boom des matières premières et menant un processus d’expansion et de modernisation de l’entreprise, qui affichait un bénéfice record de 22,9 milliards de dollars en 2011.

Depuis son départ, le vent a tourné pour Vale : le groupe a subi une perte nette de 12,129 milliards de dollars en 2015, en raison de l’effondrement du prix des matières premières, de la forte dépréciation du real et de la rupture d’un barrage, dont il est actionnaire, qui a fait 19 morts.

AWP

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*