Traduire la page - Translate this page

Le gouvernement s’exprime sur le dossier opposant la SAG aux habitants de Kintinian (Siguiri)

La société AngloGold Ashanti Goldfields de Guinée (SAG) est, avec la CBG, l’une des deux sociétés les mieux structurées et les plus importantes en termes d’apports au budget de l’Etat, de contribution au développement local et de création d’emplois dans le domaine minier en Guinée.

Elle est détenue à hauteur de 85% du capital social par la société sud africaine, AngloGold Ashanti Goldfields et de 15% du capital social par la République de Guinée. Elle dispose d’une concession minière qui lui a été octroyée depuis 1998. Cette concession est assortie d’une convention minière, signée et ratifiée.

Avec une production annuelle moyenne de 321,670 Oz sur les dix dernières années, la SAG a créé 1 881 emplois et versé à l’Etat environ USD 466 millions sur la période 2008 – 2013. Au titre de la contribution au développement local, elle a payé, en moyenne, chaque année 1 170 000 dollars sur la période 2004 – 2015, permettant ainsi de financer de nombreux projets communautaires.

Par ailleurs, l’Etat a contracté un prêt concessionnel auprès de la SAG pour l’électrification de la ville de Siguiri et celle des villages de Bourré qui a coûté un montant d’environ 5 millions de dollars.

Il est important de souligner que la SAG a maintenu son niveau de production en dépit de l’épidémie de fièvre à virus Ebola et la baisse du prix de l’or.

Par ailleurs, la SAG dispose d’un programme d’investissement de plus de cent millions de dollars qui devrait lui permettre une extension de sa production au-delà de 2016 moyennant une indemnisation et la relocalisation des populations installées dans une partie de la concession appelée « Area one ». Le Gouvernement veillera à ce que ce processus d’indemnisation et de relocalisation se passe dans le strict respect des normes requises en la matière.

Après plusieurs négociations menées avec la SAG et plusieurs visites des membres du Gouvernement et du Président de la République, les populations se sont engagées à libérer les zones d’exploitation occupées à l’intérieur de la concession. Cependant, en dépit de ces engagements, il a été constaté sur le terrain une exploitation mécanisée, illégale de grande envergure, avec d’importants moyens par des guinéens et des ressortissants de divers autres pays africains et européens dans la concession de la SAG. De telles pratiques contribuent à la dégradation de l’environnement et à la dilapidation des ressources minières du pays ; d’où la décision prise par le Gouvernement de prendre des mesures vigoureuses pour sécuriser la concession de la compagnie et ainsi respecter les engagements de l’Etat vis-à-vis des investisseurs étrangers.

Le Gouvernement félicite et encourage les autorités locales et les forces de défense et de sécurité à poursuivre cette opération d’assainissement dans la zone de Siguiri et partout où besoin sera. Toutefois, le Gouvernement s’engage à prendre toutes les dispositions nécessaires pour promouvoir un dialogue responsable entre les compagnies minières et les communautés locales dans le strict respect intérêts des populations guinéennes.

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*