Les acteurs étatiques et non étatiques en concertation pour l’adoption de la loi anti-corruption

Traduire la page - Translate this page

Les acteurs étatiques et non étatiques en concertation pour l’adoption de la loi anti-corruption

L’Agence Nationale de Lutte Contre la Corruption (ANLCC) a rencontré les acteurs étatiques et non étatiques, pour leur implication active et responsable pour l’adoption de la loi anti-corruption en République de Guinée. C’était le jeudi, 20 avril 2017, au siège de l’UNESCO sis dans la commune de Kaloum à Conakry.

Cette implication des acteurs guinéens vise le renforcement du cadre institutionnel compatible à la prévention et à la lutte contre la corruption, en vue de promouvoir la bonne gouvernance et éradiquer la pauvreté dans le pays.

A la fin de la rencontre, quelques messages ont été élaborés par les hommes de médias et la Société civile permettant à éradiquer ce phénomène en Guinée notamment, la corruption tue l’administration, la corruption enfreint au développement, gouvernants et gouvernés refusons les pots de vin, acceptons de travailler pour l’intérêt supérieur de la nation, la corruption c’est s’attribuer illégalement des privilèges bannissons  la, sans loi contre la corruption pas de développement durable.

A rappeler que les représentants des médias publics et privés, de la société civile et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), ont pris part à cette rencontre.

Jacob Guilavogui

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*