Les états généraux de la société civile se tiendront du 4 au 6 juin 2015

Traduire la page - Translate this page

Les états généraux de la société civile se tiendront du 4 au 6 juin 2015

pcuddd

La PCUD

Initialement prévus pour le mois de mars 2015, les états généraux de la société civile guinéenne se tiendront finalement les 4, 5 et 6 juin 2015 dans la région de Kindia. C’est du moins ce qu’affirme Youssouf Saran Donzo, vice-président de la Plateforme des citoyens unis pour le développement (PCUD) lors d’une conférence de presse animée ce jeudi à Conakry.

Les acteurs impliqués dans le projet des ces états généraux ont tout d’abord fait la restitution des résultats des différents ateliers d’information et de partage avec les familles d’acteurs régionales, communales et préfectorales de la société civile à travers tout le pays.

Dans cette rencontre avec les hommes des médias, il a été question de parler de l’état d’avancement des travaux préparatoires, des résultats obtenus sur le terrain dans le cadre des tournées de sensibilisation et les perspectives pour la bonne tenue des états généraux.

Dans ses explications, le vice-président de la PCUD, Youssouf Saran Donzo, dira que l’objectif des états généraux est de faire impliquer tous les acteurs de la société civile pour soutenir leur tenue. Objectif, faire un état des lieux et administrer le meilleur des remèdes aux maux dont souffre le mouvement social.

« Lors des différents ateliers d’information et de partage,  715 familles de la société civile ont été touchés. Parmi lesquelles, des associations de jeunes, de femmes, de religieux, de défenseurs des droits de l’homme dont certaines couvrent l’ensemble du territoire national », souligne M. Donzo. Avant d’ajouter que plus de 7.650 personnes sont déjà informés de la tenue de ces états généraux.

Pour lui, malgré l’absence de certaines structures faîtières comme le Conseil national des organisations de la société civile guinéenne (CONSC-G) ou la CONASOC, les activistes de ce projet s’engagent à redorer le blason et de conquérir la place qu’elle a occupée de par le passé.

«Le contexte actuel du paysage guinéen a besoin d’une Société civile soudée. L’idéal pour nous, est qu’il y ait l’unanimité. Mais si la majorité s’engage, nous estimons qu’il n’y a pas de péril en la demeure à tenir ces états généraux», précise le vice-président de la PCUD.

A rappeler que l’idée de la tenue de ces états généraux est partie de l’assemblée générale tenue à Kindia sur l’initiative de la PCUD. Elle été ‘’une réussite’’ dans la mesure où plusieurs entités qui étaient représentées sont engagées à assainir l’environnement de la société civile pour qu’elle retrouve sa place d’antan, révèle-t-on.

En ce qui concerne les perspectives, Youssouf Donzo annonce une série d’activités  dans les prochains jours dont la tenue des ateliers d’informations et de partages sur le processus du déroulement des états généraux afin de récolter le maximum d’adhésions, la formation des animateurs, du recrutement d’un consultant dont les termes de référence sont définis ultérieurement.

Oury Bah pour guineeline.com

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*