L’honorable Mohamed Lamine Kamissoko fustige le comportement de l’opposition

Traduire la page - Translate this page

L’honorable Mohamed Lamine Kamissoko fustige le comportement de l’opposition

L’opposition républicaine a claqué la porte lors de la session de clôture des travaux de la 2ème session budgétaire de 2016, le mercredi 4 janvier dernier.

Sur ce sujet, nous avons tendu notre micro au 2ème vice-président de la commission communication de l’Assemblée Nationale (AN), l’honorable Mohamed Lamine Kamissoko qui a exprimé son mécontentement face au comportement des députés de l’opposition.

Pour l’honorable Mohamed Lamine Kamissoko, «le retrait des députés de l’opposition républicaine aux travaux de clôture de la deuxième session ordinaire de l’année 2016 dite session budgétaire, a pour but de critiquer ou peut être d’apporter aussi des propositions de solution aux problèmes de la Guinée. C’est un droit aux députés de l’opposition républicaine de siéger ou de ne pas siégé au cours des sessions parlementaires ».

L’élu affirme que ses collègues de l’opposition ne devraient pas bouder la salle. Dans la mesure où selon lui, il n’y avait aucun cas de violation du règlement intérieur de l’Assemblée Nationale.

« Nous sommes dans les 90 jours, pas au-delà. Mais le problème de l’opposition, c’est parce qu’on n’a pas pu discuter sur le code électoral. Les gens qui se croient les plus grands défenseurs de l’intérêt de la population sont libres d’insulter qui ils veulent, le Président de la République, le Président de l’Assemblée Nationale (AN) et même les députés de l’AN. Parce que tout simplement, on refuse de faire ce qu’ils veulent. Ils veulent créer un blocage systématique de l’action gouvernementale. Et cet acte n’est pas de l’opposition. Moi, étant modeste, je ne peux pas répondre à ces gens-là», conclu le député de la mouvance.

Jacob Guilao

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*