Mandat d’arrêt contre Blaise Compaoré

Traduire la page - Translate this page

Mandat d’arrêt contre Blaise Compaoré

Les autorités du Burkina Faso ont émis un mandat d’arrêt international contre l’ex-président Blaise Compaoré pour son implication présumée dans le meurtre de Thomas Sankara, son prédécesseur.

L’ancien chef d’Etat burkinabé vit dans la capitale politique ivoirienne depuis sa démission forcée de la présidence le 31 octobre dernier.

Le dirigeant déchu avait été chassé du pouvoir par un soulèvement populaire.

Des dizaines de milliers de Burkinabè avaient manifesté dans les rues de Ouagadougou, la capitale, pour s’opposer à une tentative de révision de l’article 37 de la Constitution.

Mandats d’arrêt

Cette information intervient dans un contexte marqué par un débat sur l’éligibilité des dignitaires de l’ancien régime et quelques semaines après l’émission d’un mandat d’arrêt contre l’épouse du général Diendéré.

Blaise Compaoré a décrit le meurtre de Thomas Sankara, en 1987, comme un accident.

Cette affirmation est toutefois largement contestée au Burkina Faso.

Le porte-parole du gouvernement ivoirien a déclaré à la BBC ne pas être au courant d’un quelconque mandat lancé contre l’ancien président Burkinabé.

« Je ne suis pas informé ni de manière formelle ni de façon informelle », a déclaré Bruno Koné.

Analyses ADN

Par ailleurs, les résultats des analyses de la dépouille présumée de l’ancien président burkinabè Thomas Sankara n’ont pas permis de détecter un ADN, a indiqué lundi l’avocat de la famille M. Sankara.

bbc

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*