Retrait de l’organisation de la CAN 2021? La Fédération ivoirienne de football dément!
Exif_JPEG_420

Traduire la page - Translate this page

Retrait de l’organisation de la CAN 2021? La Fédération ivoirienne de football dément!

La Fédération ivoirienne de football (FIF) insiste sur le fait que ni elle ni le gouvernement ivoirien n’ont été informés par la Confédération africaine de football (CAF) d’un changement possible dans l’organisation de la CAN 2021.

La Fédération ivoirienne a réagi à une interview que le président de la CAF, Ahmad Ahmad, a donnée à Afrique Media TV lundi, lorsqu’Ahmad a déclaré cette semaine que le Cameroun – privé des droits d’accueil de 2019 – remplacerait la Côte d’Ivoire en 2021 et que cette dernière serait l’hôte du tournoi de 2023.

« Nous avons pris cette décision, car nous avons vu que la Côte d’Ivoire n’est pas prête non plus pour 2021. Pour faire les choses de façon plus humaine, en 2021, les Camerounais seront prêts. Et en 2023, nous organiserons le tournoi en Côte d’Ivoire. C’est la décision prise par le Comité exécutif de la CAF le 30 novembre 2018 à Accra », avait déclaré Ahmad Ahmad.

Une lettre d’Ahmad au président camerounais Paul Biya datée du 30 novembre 2018, vue par BBC Sport, a également fait surface au Cameroun où Ahmad invite le Cameroun à organiser le tournoi en 2021.

Cependant, la FIF a révélé dans un communiqué mardi qu’elle a écrit à la CAF pour lui rappeler la décision qu’elle a prise en 2014, et a déclaré que « la Fédération déplore cette façon de procéder. »

« Il est fait état de l’information selon laquelle, les autorités étatiques ivoiriennes et les dirigeants de la Fédération ivoirienne de football ont été approchés depuis une dizaine de jours par la Confédération africaine de football (CAF) et qu’ils auraient été consultés relativement à la décision récemment prise par le Comité exécutif de ladite Confédération quant à l’organisation de la CAN 2021 qui a été attribuée à la Côte d’Ivoire, à l’unanimité des membres du Comité exécutif de la CAF réunis à Addis Abeba en septembre 2014, et ce, à l’issue d’un appel à candidature retenue », a indiqué la Fédération ivoirienne.

« La Fédération ivoirienne de football tient à démentir formellement cette allégation. Aucune autorité étatique ivoirienne, ni aucun dirigeant de la Fédération, à quelque niveau que ce soit, n’a été contacté ou approché par la Confédération africaine de football avant de prendre cette décision.

« Au surplus, le Président Augustin Sidy Diallo se trouvait à Accra pour assister à la finale de la CAN féminine et à aucun moment il n’a été informé par un quelconque dirigeant de la Confédération africaine de football de quoi que ce soit s’y rapportant. »

La CAF qui est toujours à la recherche d’un nouvel hôte pour la Coupe des Nations 2019, n’a pas fait de déclaration officielle sur cette décision et certains hauts responsables ont déclaré à la BBC que seul le président Ahmad ou le secrétaire général Amr Fahmy peut confirmer ce dernier développement.

La Guinée, à qui l’on a accordé des droits d’organiser la CAN 2023, sera également affectée par ce changement.

En octobre dernier, le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly avait posé la première pierre d’un tout nouveau stade de football à Yamoussoukro alors que les travaux préparatoires pour la Coupe d’Afrique des Nations 2021 ont été lancés.

afrikmag

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*