Samantha Power assure que les Etats-Unis se tiendront aux côtés de la Guinée dans son combat contre Ebola

Traduire la page - Translate this page

Samantha Power assure que les Etats-Unis se tiendront aux côtés de la Guinée dans son combat contre Ebola

En visite officielle en Guinée en tant qu’envoyée spéciale du président Obama, l’ambassadrice Power des USA auprès des nations unies, a tout d’abord rencontré le gouvernement et le président Alpha Condé au palais Sékoutoureya. Elle les a assurés du soutien indéfectible de son pays à la Guinée, dans la dure épreuve due à l’épidémie Ebola.
Ensuite, elle s’est rendue à la grande mosquée Fayçal où elle a échangé avec les leaders religieux de la Guinée, fortement mobilisés à l’occasion. C’était ce dimanche à 16h. A cette rencontre, il a été noté aussi une forte présence de plusieurs hauts cadres du secrétariat général chargé des affaires religieuses.
Une rencontre qui a aussi enregistré la présence de l’imam Ratib de la grande mosquée Fayçal, El Hadj Saliou Camara et du prêtre révérend Alfred Gradon de l’église anglicane ainsi de celle de son excellence l’ambassadeur Laskaris des Etats-Unis en Guinée et de plusieurs cadres de la représentation diplomatique américaine dont madame Kimberly Phelan Royston, conseillère culturelle et de la presse.
Il est revenu dans un premier temps à l’ambassadeur Laskaris de prendre la parole en langue soussou pour faire part de l’engagement sans faille de son pays à s’investir afin qu’Ebola soit vaincu et éradiqué. Il a dit qu’Ebola est synonyme d’une grande préoccupation pour les USA.
Il a par ailleurs invité les leaders religieux à sensibiliser à la faveur de toutes les prières les citoyens sur l’existence d’Ebola et les ravages qu’il cause dans le pays.
Etant entendu que plus de 95% des guinéens sont musulmans, il a estimé que les imams sont des vecteurs essentiels des messages de sensibilisation à propos d’Ebola.
Le grand imam de Fayçal a abondé dans le sens. Il a indiqué que la Guinée compte plus de 2800 mosquées et lieux de culte sur toute l’étendue du territoire national.
Il a estimé que si les imams de toutes ces mosquées réussissaient à convaincre au moins 5 fidèles par prière ou par jour, il n’y aurait qu’à multiplier par le nombre de mosquées, on comprendrait combien de fois les imams peuvent contribuer à véhiculer les messages de sensibilisation et donc à participer à la lutte contre Ebola.
Prenant la parole, madame Samantha Power, l’envoyée spéciale du président Obama a aussi insisté pour dire tout le rôle que peuvent jouer les leaders religieux dans la lutte contre Ebola.
Elle a raconté la rencontre du président Obama avec l’aide-soignante guérie d’Ebola à Texas, et partant encouragé les guinéens à ne pas stigmatiser ceux qui guérissent d’Ebola.
Avec beaucoup d’émotion, l’assistance a suivi le récit d’une malade guérie d’Ebola, les soins reçus, la vie à l’intérieur des Centre de Traitement Ebola, le courage des médecins, mais aussi la stigmatisation qu’elle vit au quotidien depuis qu’elle est sortie de l’hôpital.
Une autre malade guérie d’Ebola, professeur de philosophie dans un lycée de Conakry, a expliqué comment à cause du rejet dont les malades guéris d’Ebola sont victimes, elle a perdu son boulot…
Fatoumata Soumah

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*