Violences : Amnesty condamne le Burundi

Traduire la page - Translate this page

Violences : Amnesty condamne le Burundi

Amnesty International a dénoncé jeudi l’usage « excessif » de la force pour « punir » les contestataires contre la candidature de Pierre Nkurunziza à la présidentielle.

« Les autorités burundaises n’ont pas simplement dispersé les manifestations mais ont puni les contestataires pour avoir exprimé leurs opinions politiques », indique un rapport de l’organisation intitulé « Face aux balles ».

Selon Amnesty, les forces de sécurité ont fait un « usage excessif  » et « disproportionné  » de la force, parfois même mortel contre les manifestants, en « tirant sur certains qui s’enfuyaient « .

Amnesty soutient aussi que les forces gouvernementales ont traité ces manifestations comme s’il s’agissait d’une insurrection, empirant la situation dans le pays.

L’Organisation des droits de l’homme indique également que certains opposants se sont aussi rendus coupables de violences, « tuant notamment » un supporter du parti présidentiel.

bbc

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*