Traduire la page - Translate this page

Voulant rétrécir son sexe, une femme le fait disparaître

Pour la sauver, les chirurgiens devront procéder par lipoplasie vaginale ou par vaginectomie. C’est ce qu’ont confié les médecins d’un centre hospitalier d’Abidjan à koaci.com ce vendredi 25 juillet dans le cas d’une femme qui a accidentellement fermé son vagin, voulant le rétrécir.

C’est un cas médical assez insolite que nous rapporte une source hospitalière à Abidjan ce vendredi. Une jeune femme de 28 ans en voulant rétrécir son sexe par des méthodes traditionnelles dont plusieurs femmes d’Abidjan en ont l’habitude a finalement resserré les lèvres de son organe reproducteur jusqu’à l’extrême.

Le produit utilisé par la jeune femme de 28 ans a en effet fait pousser plus de chair que prévu. Cette concentration de tissu mou est ensuite venue obturer le passage dans cette partie de l’orifice, effaçant complètement la fente visible et qui dessine habituellement le sexe féminin.

Selon les médecins, l’application du produit d’origine nigériane aurait développé une tumeur à l’origine de la métastase des tissus mou dans cette partie très sensible du corps de la femme. Ils devront donc procéder, si cette méthode est possible, par vaginectomie ou par lipoplasie vaginale; une méthode qui consiste à couper une partie des tissus du vagin dans le but de le reconstituer.

En attendant, la jeune femme qui a avoué avoir utilisé une pommade d’origine nigériane achetée à Adjamé Bracodi pour tenter de resserrer voire rétrécir son vagin est agitée et craint de ne plus pourvoir enfanter.

Ce n’est pas la première fois qu’une tumeur se développe à cette partie du corps de la femme. C’est par compte la première fois qu’un tel accident se produit suite à l’utilisation de médicaments de toilette intime sensés resserrer ou rétrécir le vagin.

Les médecins  se confiant à koaci.com ce vendredi en profitent alors pour signaler que plusieurs produits de toilette intime vendus sur le marché sont la cause de plusieurs pathologies graves chez la femme.

La seule solution pour éviter de tels cas est donc de consulter l’avis d’un gynécologue.

Aussi rappelons pour les faits que rétrécir ou resserrer son sexe est une pratique très courante chez les  »go » d’Abidjan sans scrupules qui ont pour habitude de tromper leurs hommes. Le phénomène n’est pas nouveau mais tend à devenir la tendance chez les jeunes filles.

Source: Koaci.com

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*