Agriculture : Mariama Camara présente les acquis et les perspectives de son département

Traduire la page - Translate this page

Agriculture : Mariama Camara présente les acquis et les perspectives de son département

La ministre de l’agriculture était devant la presse hier, lundi 28 janvier 2019, pour présenter les acquis de son département. Mariama Camara est revenue sur les actions du gouvernement en faveur du développement du secteur agricole avant d’annoncer quelques perspectives.

Accompagnée de plusieurs membres du gouvernement, la ministre a commencé par faire une brève rétrospective des acquis des régimes Sékou Touré et Lansana Conté dans le domaine agricole, avant de présenter la situation du secteur depuis l’arrivée du président Alpha Condé au pouvoir, en 2010. Par exemple, en matière de fourniture des intrants (engrais et semences), Mariama Camara a rappelé que jusqu’en 2010, l’approvisionnement en engrais qui, au demeurant résultait du don japonais dénommé KR2, ne dépassait guère les 2 000 tonnes par an et comprenait le triple 17 et l’Urée. Et, en ce qui concerne les produits et équipements phytosanitaires, jusqu’en 2010, les quantités de produits fournies ne dépassaient pas 20 000 litres par an, de même que les équipements de traitement qui atteignaient à peine 100 unités par an.

Revenant sur la situation du secteur agricole depuis 2010, la ministre de l’Agriculture a souligné qu’à la faveur des initiatives du Président de la République, Alpha Condé, le secteur a connu d’importantes avancées. « Sur le plan institutionnel, depuis 2011, la mission d’appui du ministère de l’Agriculture au monde rural a été renforcée, à travers l’érection des structures de recherche, de vulgarisation-conseil et de statistiques agricoles, en établissements publics à caractère administratif, dotés d’une autonomie de gestion afin de remplir efficacement et durablement leur mandat en faveur des producteurs.

En matière d’approvisionnement en intrants, le Gouvernement a mis à la disposition des producteurs, des engrais destinés à toutes les filières agricoles, à travers le fonds de soutien à la campagne », a-t-elle dit, ajoutant que l’approvisionnement en engrais a quant à lui, connu une évolution significative. Car, il est passé de 2 000 tonnes par an jusqu’en 2010 à 100 000 tonnes en 2018.

Outre ces performances, la ministre Camara a dégagé plusieurs perspectives, notamment l’approvisionnement en engrais spécifiques ; la production et l’utilisation des cartes de fertilité des sols pour mieux connaître les quantités et les qualités des engrais ; la définition des qualités et des quantités par culture ; l’utilisation de plus de variétés améliorées ou traditionnelles à cycle court, à haut rendement, aromatiques et tolérantes à la submersion entre autres.

Karim Camara

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*