Burundi : ce qu’il faut savoir de la situation au soir de la tentative de coup d’État

Traduire la page - Translate this page

Burundi : ce qu’il faut savoir de la situation au soir de la tentative de coup d’État

Le général Godefroid Niyombare a annoncé mercredi qu’il destituait le président burundais. La situation reste toutefois confuse à Bujumbura où des tractations sont en cours, tandis que Pierre Nkurunziza tente de rejoindre la capitale burundaise.

Y a-t-il ou non coup d’État ?

D’un côté, les fidèles du président Pierre Nkurunziza assurent que “la tentative de coup d’État a été déjouée” et que les personnes impliquées “seront traduites en justice”. Un communiqué a été publié par le service de communication de la présidence : “Un groupe de militaires s’est mutiné ce matin et a fait une déclaration fantaisiste de coup d’État.”

De l’autre, la ville semble être sous le contrôle des militaires. Le général Niyombare a ordonné la fermeture des frontières terrestres et de l’aéroport de la capitale et promettait un gouvernement de transition, tandis qu’un haut gradé loyaliste, cité anonymement par l’AFP, assurait que des “tractations” étaient en cours entre les militaires fidèles au pouvoir et ceux qui veulent le renverser “pour trouver une solution qui préserve les intérêts nationaux”.

“Les deux parties étaient d’accord pour ne pas verser le sang des Burundais”. “On est tous d’accord pour qu’il n’y ait pas de troisième mandat. Reste à déterminer la manière de faire”, a ajouté ce loyaliste. Selon le journaliste du Monde présent sur place, la situation restait confuse au sein de l’armée. Dans l’après-midi, de nombreux civils marchaient vers la radio-télé nationale, mais ont été dispersés par des soldats loyalistes, qui ont tiré en l’air. De nombreuses scènes de liesse étaient toutefois visibles dans la capitale, alors que la police restait globalement absente

jeuneafrique

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*