Contribution américaine à l’OMS: les nouvelles menaces de Donald Trump

Traduire la page - Translate this page

Contribution américaine à l’OMS: les nouvelles menaces de Donald Trump

Le président américain Donald Trump poursuit son combat contre l’Organisation Mondiale de la santé. Il y a quelques jours, le locataire de la Maison Blanche a ouvertement critiqué l’institution suite au bilan des décès liés au Covid-19 dont les chiffres dépassent la barre de 90 000. Le président Trump ne s’est pas seulement limité à critiquer l’OMS, il est allé plus loin en menaçant l’OMS à qui il a donné un délai pour obtenir les résultats significatifs dans la lutte contre la pandémie du Covid-19:

« Si l’OMS ne s’engage pas à des améliorations notables dans un délai de 30 jours, je vais transformer la suspension temporaire du financement envers l’OMS en une mesure permanente et reconsidérer notre qualité de membre au sein de l’organisation », a expliqué Trump dans un message publié sur Twitter.

De nouvelles menaces accompagnées d’une lettre plus complète adressée au patron de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Dans la missive, le président Trump énumère des exemples de ce qu’il considère comme des erreurs de l’OMS dans sa gestion de la pandémie, notamment en ignorant les premiers rapports sur l’émergence du virus et en étant trop proche et indulgente avec la Chine. Ce qui l’avait déjà poussé à suspendre le financement de l’OMS, mi-avril, alors que les Etats-Unis en sont le premier contributeur.

« Il est clair que les faux pas répétés de votre part et de votre organisation pour répondre à la pandémie ont coûté extrêmement cher au monde. La seule voie à suivre pour l’Organisation mondiale de la santé est de pouvoir prouver son indépendance vis-à-vis de la Chine », peut-on lire.

Dans la soirée de Lundi, le président Trump a surpris tout le monde en faisant savoir aux journalistes depuis la Maison Blanche que les américains devaient prendre de l’hydroxychloroquine en prévention au coronavirus. « J’en prends depuis une semaine et demie. […] Un comprimé par jour », a-t-il déclaré, ajoutant entendre « beaucoup de choses extraordinairement positives » sur ce médicament.

Au moment où Donald Trump faisait cette annonce inattendue, l’Université Johns-Hopkins annonçait que les Etats-Unis avaient franchi la barre des 90 000 décès liés au Covid-19. Le pays a enregistré lundi 759 nouveaux décès au cours des dernières 24 heures, ce qui porte le nombre total de morts à 90 309.

afrikmag

A propos de guineeline

Guineeline.com, site d'informations sur l'actualité politique, économique, sportive, sociétale, culturelle et de faits divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*