Dakar : Des journalistes à l’école du développement rural

Traduire la page - Translate this page

Dakar : Des journalistes à l’école du développement rural

Une formation sur le thème « journaliste et le développement rural » s’est tenue du 18 au 21 juin à Dakar (Sénégal). Elle est organisée par la Fondation Thomson Reuters en partenariat avec  le Fonds international pour le développement agricole (FIDA).

Par Mamadou Aliou Diallo

Le  projet de formation regroupe 14 journalistes venus de 13 pays de l’Afrique de l’Ouest, Centrale et Australe. Le but est d’aider les journalistes à s’informer sur le développement rural, à approfondir leurs  connaissances et à travailler sur leurs compétences en vue d’éclairer le débat public, selon les organisateurs.

Il met l’accent sur les besoins des petits exploitants agricoles, des familles paysannes et cherche des solutions innovatrices pour améliorer leur vie.

Cette rencontre de Dakar coïncide avec la publication d’un nouveau rapport du FIDA intitulé « Créer des opportunités pour la jeunesse rurale ».

La Coordinatrice régionale chargé du genre et de l’inclusion sociale au FIDA a souligné que l’objectif est de créer des opportunités agricoles pour les jeunes en milieu rural. « Nous voulons que les jeunes produisent mieux. Au FIDA nous ne voyons pas les jeunes comme une bombe, mais comme des milliers d’opportunités », déclare Mme Kadidja Néné Doucouré.

Pour d’amples informations, voir la vidéo suivante.

https://youtu.be/q8OkQTldhns

Comment le FIDA à travers le projet PAFA a amélioré la sécurité alimentaire d’une communauté villageoise à Kaolack?

Le Fonds international de développement de l’agriculture (FIDA) a accompagné le gouvernement sénégalais pour le financement d’un Projet d’appui aux filières agricoles (PAFA) dans la commune rurale de Keur Socé (région de Kaolack). Financé à plus de 22 milliards de francs CFA, pour une durée de 6 ans (2010-2016), le projet a touché près de 2000 producteurs et 60 organisations membres.

Les objectifs visés par PAFA extension consistent à « améliorer durablement la sécurité alimentaire et les revenus des petits producteurs (agriculteurs et éleveurs) et de créer des emplois durables et rémunérateurs pour les ruraux, en particulier les jeunes et les femmes », selon le responsable spécialisation des acteurs des filières, Ibrahima Pouye.

Producteurs Keur Socé

Producteurs Keur Socé

Le déclic de ce projet en faveur des producteurs de Keur Socé est parti de plusieurs constats liés aux conditions de vie et de travail des acteurs des filières de mil, riz, maïs, sésame, arachide, etc. « Il y avait un manque d’équipement, de formation sur les techniques de production, des semences de qualité adaptées au changement climatique, de structuration, et de suivi », a relevé Marième Faye Diagné, productrice et présidente de la Centrale Agricole de Keur Socé.

Après avoir écouté plusieurs producteurs ayant bénéficié le projet PAFA dans la localité, il se révèle que ce dernier a eu des impacts positifs sur la communauté bénéficiaire. Mais cela ne se passe pas sans difficultés.

Nous vous proposons une vidéo de plusieurs intervenants, parlant de la sécurité alimentaire, du développement agricole et de l’adaptation au changement climatique.

https://www.youtube.com/watch?v=2G53depA10I

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*