Education : Les élèves guinéens ont enfin repris le chemin de l’école

Traduire la page - Translate this page

Education : Les élèves guinéens ont enfin repris le chemin de l’école

Après plus de 6 mois de vacances, les élèves et enseignants guinéens ont repris les cours ce lundi 19 janvier 2015. Ce lundi matin, l’affluence n’est pas de mise, peu d’élèves se sont rendu dans les salles de classes a constaté guineeline.com. « Ici l’urgence sanitaire est très bien respectée. Nous avons mis de l’eau de javel au niveau de chaque porte de classe. A la rentrée, les élèves commencent d’abord à laver les mains. Au niveau des classes, on passe pour vérifier ses températures avec les thermos flash. Les enfants sont parfois réticents par rapport au suivi de l’urgence sanitaire mais nous sommes entrain de tout faire pour les en obliger. Il faut que chacun respecte cet usage. Franchement les gens n’ont pas respecté le jour de la rentrée scolaire. Tout est vide ici. Mais c’est une habitude lors de chaque rentrée scolaire. Ça ce n’est pas lié à Ebola. C’est seulement la disponibilité des professeurs et leur exigence qui font qu’au deuxième et troisième jour, les élèves commencent à venir en nombre », affirme Karamoko Touré, principal du collège Koloma. Pour Mory Condé, directeur de l’école privée, N’Na Kamissa, située au quartier Simabossia, dans la commune de Ratoma, il était temps que l’école guinéenne ouvre ses portes. « Nous avons chômés pendant plus de 3 mois, nous étions à la maison à cause de l’épidémie d’Ebola. Nous avons repris les cours comme annoncer par les autorités du pays ». Pour lui, la non affluence des élèves s’explique premièrement par la crise économique et deuxièmement par la réticence des parents à cause d’Ebola. « Nous sommes vers la fin du mois et certains parents ont du mal à payer les frais de scolarité avant la fin du mois. Et d’autre part, les gens ont peur de la maladie à tel point qu’ils vont attendre quelques jours avant d’envoyer leurs enfants », explique M. Condé. Mamoudou Diallo, élève en classe de terminale dit être venu pour vérifier si l’ouverture est effective. « Je suis là juste pour comprendre si l’école a ouvert ses portes comme prévu. Nos parents ont peur de la propagation du virus dans les écoles, mais il est temps de reprendre les cours », affirme le jeune candidat au baccalauréat unique. Sur la faiblesse de l’effectif, Mamoudou dit que plusieurs élèves sont à l’intérieur du pays ou même dans les pays voisins. « Certains de nos amis se trouvent dans les localités de l’intérieur du pays et d’autres sont toujours dans d’autres pays à cause de la fermeture des frontières ou la prolongation des vacances », précise-t-il. Mohamed Bah

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*