Guinée : La technologie au service du fisc

Traduire la page - Translate this page

Guinée : La technologie au service du fisc

internes. En fin janvier dernier, le Président Alpha Condé a lancé pour la première fois, le NIFP (Numéro d’Identification Fiscale Permanent).

Ce service doit valoriser le travail d’équipe entre la Direction Nationale des Impôts (DNI), l’APIP et la Direction Générale des Douanes. Il contribuera aussi à l’assainissement du fichier fiscal dans son ensemble et aidera la DNI, à visualiser en temps réel tous les paiements d’impôts ou taxes.

Estimés à environ 2 000 enregistrés au NIFP, l’assainissement du fichier fiscal permettra d’atteindre 15 000 contribuables d’ici fin 2019, estime le ministre du Budget, Ismaël Dioubaté.

Alors que les payements se faisaient par manuellement, le ministre informe que «désormais, tous les paiements d’impôts ou taxes dus par les grandes et moyennes entreprises et tous les paiements de droits de douanes, se feront par virement, quel que soit le montant».

Depuis la mise en œuvre de cette réforme fiscale le 23 janvier à ce jour même, un délai répit de 60 jours a été accordé aux contribuables. L’objectif est de permettre à tous les opérateurs économiques de se mettre à jour vis-à-vis de cette nouvelle loi. Ce délai arrivé à échéance, il a été repoussé de 10 jours, selon le ministre Dioubaté.

A la date du 15 mars, ses services ont enregistré un nombre total de NIF Permanents régularisés de 3 889, sur une estimation de 15.000 NIF Permanents à faire avant fin 2019, alors que la date butoir arrive ce jeudi 21 mars.

Aux opérateurs ayant des NIFP anciens, le ministre Ismaël Dioubaté les invite à se mettre à jour. « Parce que sans le NIF Permanent, on ne peut plus être opérateur économique dans ce pays. On ne peut plus importer, ni exporter, ni bénéficier de contrats publics, ni souscrire aux contrats publics. Et si on est prestataire de l’Etat, on ne peut pas être payé. Parce que vous n’avez aucun moyen de contourner le système. C’est une plateforme qui est très active et très contraignante », a-t-il porté à la connaissance ce mercredi, aux banquiers, assureurs, opérateurs économiques et autres représentants des Chambres de commerce, de l’industrie et des différents Patronats.

Sur la manière de procéder à cette opération, il précise  qu’il existe aujourd’hui une interconnexion de fibre optique entre la Direction nationale des Impôts et la Direction générale des Douanes. Ce qui sous-tend que tout opérateur, dès qu’il part faire ses déclarations et qu’on introduise son NIF identifiant dans le circuit, si cet identifiant n’est pas actif au niveau des Impôts, ça sort rouge au niveau des Douanes.

Mamadou Aliou Diallo

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*