Guinée : Une  autopsie du secteur privé (Opinion)

Traduire la page - Translate this page

Guinée : Une  autopsie du secteur privé (Opinion)

Guinée : Une  autopsie du secteur priv
Le secteur privé  constitue la cheville ouvrière de tout un processus de développement durable d’un pays donné.
Du moins c’est qu’affirment moult experts en développement économique et communautaire.
A en croire les dires et réalités sur le terrain,gagner les rampes de l’émancipation sociales, de la prospérité économique  partagée et inclusive  nécessite  des véritables enjeux stratégiques de développement dont l’ultime objectif est la lutte contre la pauvreté avec à la clé  la réduction de la fracture sociale.
L”une des stratégies d’éradication de la pauvreté qui ronge surtout les populations les plus fragiles(femmes,jeunes,paysans etc…) est l’accompagnement de ces dernières dans  leurs initiatives entreprenariales au moyen des micros,petites et moyennes entreprises,aussi bien sur le secteur agricole qu’aux autres secteurs porteurs de croissance,créateurs d’emplois et générateurs des revenus.
Mais la particularité est tout autre en Guinée,dans notre cher pays, les efforts des citoyens sont là mais,la volonté manque au plus haut sommet de l”État qui doit décliner des réelles orientations stratégiques et politiques pour inciter aux investissement colossaux dans le privé.
La présence et la volonté de l”Etat doivent s’être traduites par l’accompagnement dans la formalisation  des entreprises locales et l’accès sans tambours ni trompettes aux services financiers et crédits bancaires entre autres.
Les exigences pour un véritable essor du secteur privé sont nombreuses et,nécessitent une profonde implication de l’Etat sensé être  incitateur et rassembleur débarrassé de toute discrimination et exclusion.
Ces exigences sont entre autres :
-Une stabilité institutionnelle et sociale qui se manifeste par la mise en place des structures institutionnelles solides,non capitalisées par L”Etat discriminateur et excluant,l”absence des agitations sociales régulières.
-L’amélioration de climat des affaires en terme de cadre réglementaire moins contraignant, et contexte sécuritaire   rassurant.
-Existence des infrastructures de base,des services sociaux en qualité et en quantité.
-Abondance de main d’œuvre et de matières premières dans le pays.
-Le développement de la recherche  et l’innovation dans les différents secteurs porteurs de croissance.
-Les compétences et d’expérience du personnel
-L’accès aux services financiers et,aux crédits bancaires à des taux d’intérêt abordables avec des échéances tenables.
-Un regard bienveillant de la part de l’Etat  protecteur vis a vis des entreprises qui doivent devenir des champions locaux aux fins de concurrencer les multinationales.
-Conditions météorologiques (chaleur,précipitations,tempête etc…) favorables aux activités du secteur privé
-Contexte sécuritaire non précaire
-Mesures fiscales  moins contraignantes et incitant aux investissement
-Le respect des engagements de l’Etat en terme de remboursement des dettes  intérieures contractées aux entreprises ainsi que les dettes de TVA si elles existaient
-La promotion des champions locaux
-L’art de ménager le chou et la chèvre,autrement, trouver une entente entre entrepreneurs et l’administration fiscale.
Malheureusement les initiatives privés sont presque laissées pour compte dans notre pays,alors que le privé reste et demeure  incontournable  en ce sens qu’il contribue non seulement à la création  de l’emploi ,au maintien d’activités économiques,mais aussi,il participe à la croissance economique du pays de part  sa contribution en terme des ressources fiscales.
En définitive,nous appelons à plus de responsabilité,de leadership et de pro-activité auprès de nos décideurs pour un secteur privé formalisé,épanoui et dynamique.
Dr Bah Soulemana
Membre du bureau national des jeunes du MoDeL

A propos de guineeline

Guineeline.com, site d'informations sur l'actualité politique, économique, sportive, sociétale, culturelle et de faits divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*