“Je ne savais pas qu’il devrait un jour tirer sur son peuple” Tiken

Traduire la page - Translate this page

“Je ne savais pas qu’il devrait un jour tirer sur son peuple” Tiken

Dans son intervention chez nos confrères de BBC Afrique, l’artiste ivoirien a invité le président guinéen à ouvrir un dialogue avec les protagonistes pour une sortie de crise que connait le pays.

10 morts et plusieurs blessés, c’est le bilan de la manifestation de la semaine dernière, contre le changement de Constitution par le régime actuel. Après la communauté internationale, le célèbre artiste ivoirien qui avait chanté pour la libération d’Alpha Condé sous le régime de Général Lansana Conté, a lancé des invites au Chef de l’Etat.

Selon lui, tous ceux qui conseillent Alpha Condé pour aller vers un troisième mandat, sont en train de l’amener vers la petite porte de l’histoire. “Si l’occasion se présente, je lui dirais que, s’il veut entrer dans l’histoire par la grande porte, le choix le plus indiqué, sinon le choix le plus sage, c’est simplement s’arrêter à deux mandats, organiser des élections et donner la possibilité aux Guinéens de voter un nouveau président comme ça l’histoire retiendra de lui, qu’il s’est battu pour la démocratie”, a-t-il indiqué, en exprimant son souhait de rencontrer le président guinéen.

Le FNDC projette une série de manifestation qui démarre dès le mercredi prochain. Il faut rappeler tout de même que le pays enregistre souvent des morts lors des manifestations. Pour arrêter ces violences, il faut simplement que la personne qui est à la tête du pays pense aux Guinéens avant son pouvoir, soutien Tiken Jah Fakoly.

En ce qui concerne cette présente crise, il est nécessaire d’ouvrir le dialogue avec la société civile et les opposants pour éviter qu’il y ait encore des morts, a-t-il suggéré.

Ticken Jah Fakoly avait pourtant chanté pour la libération d’Alpha Condé quand il était fait prisonnier par Lansana Conté. L’artiste le reconnait, mais il affirme ne pas avoir regretté de chanter pour cette libération d’Alpha Condé. Il pensait plutôt défendre un opposant qui avait été arrêté par son adversaire, et de surcroît, il était en train de purger une peine d’injustice, d’après lui.

«Pour moi c’était important de défendre la démocratie, c’est pourquoi j’ai fait cette chanson. Je ne regrette pas, mais je ne savais pas que la personne que j’étais en train de défendre devrait un jour tirer sur son peuple. J’ai cru qu’il allait faire comme Nelson Mandela[…]», a-t-il avoué.

Cependant, le camp du Rpg (parti au pouvoir) a répondu à cette sortie de Tiken Jah Fakoly. D’après Souleymane Keita, conseiller à la présidence, l’artiste ivoirien devrait plutôt s’intéresser aux réalités de son pays.

De toute façon, signale Souleymane Keita, l’artiste est dans son droit d’exprimer ses idées. Cela ne changerait pas l’avis du président Alpha Condé de soumettre un projet de référendum aux Guinéens, qui ne signifie pas forcément “avoir un troisième un mandat”, à en croire le conseiller à la présidence.

bbc et guinee360.com

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*