Maître Amadou Salifou Kébé demande à tous les commissaires de la CENI de se remettre au travail

Traduire la page - Translate this page

Maître Amadou Salifou Kébé demande à tous les commissaires de la CENI de se remettre au travail

Le nouveau président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Maître Amadou Salifou Kébé, demande aux commissaires de l’institution de se remettre au travail pour organiser les élections locales. L’annonce a été faite ce jeudi 27 juillet 2017, lors d’une rencontre avec les commissaires et l’ensemble des travailleurs de la CENI pour une prise de contact et promouvoir la nouvelle donne.

Le Directeur du département formation de la CENI, Jacques Bonemy, a indiqué que cette rencontre permettra au nouveau président de la CENI de prendre contact avec le personnel de l’institution, afin de mieux informer et éviter les rumeurs dans sa gestion.

«Il y a 2 à 3 mois de cela que les commissaires de la CENI se posaient des questions notamment sur  le disfonctionnement, le non payement des démembrements et 76 assistants techniques depuis 06 mois. Aussi, depuis 2012 presque 5 ans, la gestion de la CENI est opaque. Nous avons un trésorier qui est sensé gérer les biens matériels et financiers de la CENI, qui n’a jamais exercé sa fonction », explique le responsable de la formation de l’institution organisatrice des élections en Guinée.

Pour lui, il était temps de changer cette situation, parce que « nous tendons vers les échéances électorales importantes qui nous interpellent. Nous avons fait une pétition que nous avons envoyé au bureau pour demander à ce qu’il y ait une plénière qui est l’organe suprême de décision de la CENI. C’est suite à cette plénière que 18 commissaires sur 19 avaient voté pour Maître Amadou Salifou Kébé », précise Jacques Bonemy.

S’adressant aux travailleurs de son institution, le nouveau président de la CENI, laisse entendre que pour bien faire fonctionner la CENI,  c’est important de s’entretenir régulièrement, parce qu’ils étaient arrivé à un moment où la dignité des commissaires et de l’ensemble des travailleurs de l’institution était bafouée.

« Il faudrait qu’on se mette au travail pour qu’on puisse organiser les prochaines élections locales en Guinée », précise-t-il.

Maitre Salifou Kébé note que le changement de gouvernance au sein la CENI engage aux commissaires une grande responsabilité. Et c’est en cela qu’il demande à chacun de rejoindre son bureau et se mettre au travail.

Jacob Guilavogui 

A propos de guineeline

Guineeline.com, site d'informations sur l'actualité politique, économique, sportive, sociétale, culturelle et de faits divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*