Massacre de dogons au Mali : l’association Dan Nan Ambassagou parle de ‘’déclaration de guerre’’
This handout picture taken and released by the Malian presidential communication and public relations service (Cellule Communication et Relations Publiques de la Presdience du Mali) on March 25, 2019, shows a soldier walking among rubble of a house destroyed during an attack on March 23, on the village of Ogassogou, near Mopti, where over 130 Fulani villagers, including women and children, were killed. - Survivors of the attack said ethnic Dogon hunters carried out the deadly raid in Ogossagou, a village in central Mali inhabited by the Fulani community. (Photo by Handout / MALIAN PRESIDENCY / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / MALIAN PRESIDENCY" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS

Traduire la page - Translate this page

Massacre de dogons au Mali : l’association Dan Nan Ambassagou parle de ‘’déclaration de guerre’’

Le chemin de la paix est loin d’être gagné par les communautés au Mali. Après le massacre de 160 peuls en mars dernier, c’est le carnage dans un village dogon au centre du pays qui a fait au moins 95 morts.

Malgré les appels au calme et à la retenue, l’association de chasseurs dogons Dan Nan Ambassagou, officiellement dissoute par le gouvernement le 24 mars, au lendemain du massacre d’Ogossagou, cité par l’AFP, a condamné un « acte terroriste et génocidaire intolérable », indiquant qu’elle « considère cette attaque comme une déclaration de guerre ».

Selon l’AFP, le groupe, qui avait démenti toute implication dans la tuerie d’Ogossagou mais rejeté sa dissolution et refusé de « déposer les armes », réitère « sa disponibilité » aux populations pour « assurer davantage leur sécurité » face aux carences de l’Etat et de la communauté internationale.

AFP

A propos de guineeline

Guineeline.com site d'information sur l'actualité guinéenne, politique, sportive, économique, société et divers. Guineeline l'information en un clic.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*